Report d'une semaine des examens de fin d'année du primaire et du baccalauréat

Menara
13.05.2011
00h00
Partager Version imprimable Commenter (0)

Le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique annonce qu'il a été décidé, en coordination et en concertation avec les syndicats de l'enseignement les plus représentatifs dans le secteur de l'enseignement scolaire de reporter, d'une semaine, les dates des évaluations et des examens scolaires au titre de l'année scolaire 2010/2011.


Les épreuves de la 1ère session ordinaire du baccalauréat se dérouleront du 21 au 23 juin au lieu du 14 au 16 du même mois, indique un communiqué de ce département.

La session ordinaire de l'examen régional pour la première année et l'examen régional pour les candidats libres auront lieu les 24 et 25 juin au lieu des 17 et 18.

Les examens du certificat du cycle collégial débuteront le 27 juin au lieu du 20 du même mois tandis que les épreuves d'obtention du certificat des études primaires, auront lieu du 30 juin au lieu du 24.

Ce report permettra aux différents cycles et aux enseignants de terminer le programme scolaire, et par conséquent d'augmenter les chances de réussite des élèves aux différentes épreuves.

Ce nouveau calendrier des examens permettra aussi de rattraper le temps perdu en raison des interruptions des cours lors du deuxième semestre de l'année scolaire en cours, et eu égard au climat positif régnant suite aux résultats du dialogue social aux niveaux central et sectoriel qui a concrétisé des acquis qui encourageant à fournir davantage d'efforts pour relever les défis de la réforme éducative, indique le communiqué.

Après avoir salué l'esprit de sacrifice et le sentiment national élevé ayant toujours animé les enseignants afin de promouvoir le système éducatif, le ministère a appelé ces enseignants ainsi que tous les partenaires de l'école marocaine à une mobilisation globale pour mettre à profit la période scolaire restante afin d'augmenter les chances de réussite de tous les élèves.


Les enseignants "sont entièrement disposés à assumer leur responsabilité et activer les programmes de suivi et d'accompagnement des élèves", a dit M. Akhchichen, affirmant que la "réussite des élèves, reflète celle de l'école et de la société en général".

Après avoir affirmé que l'école marocaine ne connaîtra pas d'année blanche, le ministre a souligné qu' "il a été décidé, en concertation avec l'ensemble des partenaires, en particulier les partenaires sociaux, d'étendre d'une semaine la durée des études de l'actuelle année scolaire".

Cette décision est la conséquence "du climat très positif régnant dans le secteur à travers les résultats positifs du dialogue social national et du dialogue sectoriel qui nous a permis de surmonter plusieurs questions en suspens", a-t-il dit.

Ainsi, a poursuivi le ministre, il a été décidé de se passer des examens blancs pour les établissements qui ne les ont pas encore organisés, d'étendre d'une semaine la durée de la scolarisation et de renforcer le suivi et l'accompagnement des élèves, en particulier aux niveaux des 6èmes, de la fin du collégial et du baccalauréat.

Abordant "les circonstances particulières ayant affecté cette année l'école marocaine", en raison de la vague des mouvements revendicatifs sectoriels enclenchée depuis la rentrée scolaire, M. Akhchichen a fait état des efforts déployés par le ministère en vue de faire respecter "minutieusement" les emplois du temps au sein des établissements scolaires.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...