Le cinéma indien à l'honneur du Festival de Cannes 2013

MAP
18.04.2013
20h15
Partager Version imprimable Commenter (0)


Paris, 18 avr. 2013 (MAP) - Le cinéma indien, qui fête cette année son centenaire, sera à l'honneur du 66-ème festival international de Cannes (Sud de la France), grand rendez-vous du cinéma mondial prévu du 15 au 26 mai, a annoncé jeudi la direction du festival.

Cette année est celle des 100 ans du cinéma indien, et le Festival de Cannes a décidé de lui rendre hommage en invitant des cinéastes originaires de ce pays, a indiqué son président, Gilles Jacob, à l'occasion de la présentation devant la presse à Paris de la sélection officielle de cette édition.

Les festivaliers pourront découvrir ou redécouvrir des films du grand Satyajit Ray, des films Bollywood mais aussi des oeuvres d'une nouvelle génération de réalisateurs qui au-delà de l'aspect populaire du cinéma indien s'intéressent de plus en plus à des questions politique et sociales, a-t-il précisé.

Le célèbre acteur indien Amitabh Bachchan est notamment attendue sur la Croisette, aux côtés de grandes stars du cinéma mondial à l'instar de Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Robert Redford, Matt Damon, Ryan Gosling, Benicio del Toro, Michael Douglas et Bérénice Bejo.

Bachchan participe au film d'ouverture, "Gatsby le Magnifique" du réalisateur australien Baz Luhrmann, projeté hors compétition.

En compétition, la sélection officielle, dévoilée par le délégué du festival Thierry Frémaux, comprend dix-neuf films, en lice pour la très convoitée Palme d'or.

Le jury de cette section de la compétition cannoise est présidé par le réalisateur et producteur américain Steven Spielberg, en charge de départager les réalisateurs sélectionnés, dont plusieurs sont des habitués de la Croisette.

A leur tête, figurent les frères Coen (Ethan et Joel), déjà récompensés en 1991 avec "Barton Fink". Les deux réalisateurs américains reviennent avec "Inside Llewyn Davis", relatant la vie d'un chanteur folk dans le Greenwich Village new-yorkais des années 60.

Est également de retour, le cinéaste américain Steven Soderbergh, Oscar du meilleur réalisateur en 2001 pour "Traffic" et Palme d'Or en 1989 avec son premier film "Sexe, mensonges et vidéo".

Il présentera son dernier film "Behind the Candelabra" sur la vie du pianiste américain Liberace avec Michael Douglas et Matt Damon, dans les rôles principaux.

La sélection s'enrichit également des oeuvres de l'Italien Paolo Sorrentino ("La Grande Beauté") et du Danois Nicolas Winding Refn (pour le très attendu "Only God Forgives", après "Drive"), ou encore de l'Iranien Asghar Farhadi, connu pour son film "Une Séparation", Oscar 2012 du meilleur film étranger.

A Cannes, il sera présent avec "Le Passé", relatant l'histoire d'un Iranien empêtré dans son divorce. Il met en vedette les deux acteurs français, Bérénice Béjo et Tahar Rahim.

Le cinéma français sera d'ailleurs fortement représenté avec pas moins de six réalisateurs en lice, dont le Franco-Polonais Roman Polanski qui après avoir raflé la Palme d'Or en 2002 et l'Oscar du meilleur réalisateur avec "Le Pianiste", veut récidiver avec son film "La Vénus à la fourrure".

Il sera en compétition avec les films français: "Jeune et Jolie", de François Ozon, "Un château en Italie" de Valeria Bruni-Tedeschi, seule femme en lice pour la Palme d'Or, "Michael Kohlhaas" d'Arnaud des Pallières, "Jimmy P." d'Arnaud Desplechin et "La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche, un franco-tunisien dont c'est la première sélection à Cannes.

Avec "Borgman", le Néerlandais Alex Van Warmerdam vient compléter la représentation européenne, tandis que James Gray et Alexander Payne clôturent la sélection américaine avec respectivement "The Immigrant" et "Nebraska".

Le Mexicain Amat Escalante ("Heli") sera, de son côté, l'unique réalisateur d'Amérique centrale à concourir pour la précieuse palme.

Idem pour l'Afrique, représenté par un seul film, "Grisgris" du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun, sur les traces d'un jeune danseur aux rêves contrariés.

Le cinéma asiatique est mieux loti avec trois films, dont deux japonais de Hirokazu Kore-Eda (Like father, like son) et Takashi Miike (Shield of Straw) un chinois de Jia Zhangke (A Touch of sin).

Au-delà du concours de la Palme d'Or, la sélection officielle de cette année comprend d'autres films non moins attendus qui seront projetés dans d'autres sections du festival, hors compétition, séances spéciales, ou encore Un Certain Regard qui sera ouverte par le film de la grande réalisatrice américaine Sofia Coppola "The Bling Ring" ou l'histoire vraie d'adolescents californiens qui cambriolèrent les maisons de plusieurs célébrités hollywoodiennes en 2008/2009.

Cette section verra notamment la projection du film palestinien "Omar" d'Hany Abu-Assad.

Le festival qui prévoit également une soirée hommage à l'acteur et cinéaste américain Jerry Lewis, sera clôturé par le thriller français "Zulu" de Jérôme Salle, hors complétion.(MAP).

TI---BI.

KL.



MAP 181956 GMT avr 2013

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...