M. Amara plaide pour la mobilisation de davantage de ressources en eau conventionnelles et non conventionnelles

MAP
25.12.2013
12h30
Partager Version imprimable Commenter (0)

Béni Mellal, 25 déc. 2013 (MAP) - Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a appelé à la multiplication des efforts de l’ensemble des acteurs concernés en vue de relever les défis liés à la mobilisation de davantage de ressources en eau conventionnelles et non conventionnelles.

En dépit de la conjoncture marquée par le coût élevé découlant de la mobilisation des ressources hydriques, l’Etat a oeuvré pour l’activation de la mise en œuvre d’une série de grands projets dans le cadre de la Stratégie Nationale de l’Eau, a-t-il ajouté, mardi à Béni Mellal, lors de l’ouverture des travaux de la 2ème session pour l’année 2013 du Conseil d’administration de l’Agence du bassin hydraulique de l’Oum Errabia.

M. Amara a rappelé à cette occasion, que cette stratégie vise notamment à garantir une gestion intégrée et durable des ressources hydriques, à changer le comportement des consommateurs et à mobiliser les ressources en eau nécessaires pour accompagner le développement économique du Royaume et ses grands chantiers structurants, comme le Plan Maroc Vert ou la Vision 2020 dans le domaine du tourisme, ainsi que les stratégies des secteurs industriel et de l’habitat. Pour sa part, Mme Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l'eau, a relevé que le conseil d’administration de l’Agence du bassin hydraulique de l’Oum Errabia est appelé à continuer à assumer son rôle actif en matière de prise d’initiative, de proposition et de projection dans l’avenir, dans le but de garantir la coordination et la complémentarité entre les politiques sectorielles relatives à l’eau.

Rappelant l’étroite relation entre l’eau et un développement global, intégré et durable, la ministre déléguée a souligné l’importance stratégique du bassin hydraulique de l’Oum Errabia et son rôle important dans le développement socioéconomique sur les plans régional et national, malgré la grande pression qu’il subie à cause de certaines contraintes liées notamment à la demande croissante en eau et à la surexploitation des eaux souterraines. Le wali de la région de Tadla-Azilal, gouverneur de la province de Béni Mellal, Mohamed Fanid, a mis l’accent également sur l’importance du bassin hydraulique de l’Oum Errabia, vu ses grandes réserves d’eau, son rôle important et les défis auxquels il fait face et qui imposent à l’ensemble des acteurs concernés la poursuite du soutien aux efforts fournis pour parachever les chantiers engagés ces dernières années dans le domaine de développement de la gestion des ressources en eau. Il a estimé que cette réunion du Conseil d’administration de l’Agence du bassin hydraulique de l’Oum Errabia revêt une importance particulière eu égard aux spécificités de la région où l’agriculture constitue le pilier central de l’activité économique et la source principale des revenus de la population locale. Le directeur de l’Agence du bassin hydraulique de l’Oum Errabia, Abdallah El Mahboul, a fait un exposé sur l’état d’avancement de la mise en oeuvre du plan d’action 2013 de l’agence, le projet de plan d’action 2014, la situation hydraulique durant la saison 2013-2013, le programme de gestion des ressources en eau pour la saison 2013-2014, ainsi que sur la proposition de trois projets pour la production de l’énergie hydroélectrique dans le bassin montagneux de Oued El Abid. Le reste des intervenants ont mis l’accent, entre autres, sur la nécessité de réhabiliter la canal d’irrigation Zaidania vieux de 80 ans et qui bénéficie à plus de 30.000 ha de terres agricoles dans la région, de la construction de barrages collinaires et de consacrer une partie des recettes d’eau et d’électricité au profit de la province d’Azilal pour la réalisation de projets de développement. Lors de cette session, marquée par la présence notamment du gouverneur de la province d’Azilal, Ali Biougnach, et du secrétaire général de la province de Fquih Ben Salah, il a été procédé à l’adoption du procès verbal du dernier conseil d’administration, du plan d’action de l’agence pour l’année 2014, ainsi que de trois projets pour la production de l’énergie hydroélectrique dans le bassin montagneux de Oued El Abid.

TE---TRAD.

HS.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...