Examen à Rabat d'opportunités et projets destinés à renforcer la participation démocratique des jeunes/ 1

MAP
27.06.2014
20h45
Partager Version imprimable Commenter (0)

Rabat, 27 juin 2014 (MAP) - Des acteurs publics et associatifs ont examiné, lors d’un séminaire vendredi à Rabat, les opportunités et les projets permettant d’améliorer la participation des jeunes au processus des réformes démocratiques enclenchées au Maroc.

"Nous ne pouvons nous pencher sur le thème de la participation démocratique des jeunes indépendamment de l’approche juridique, et sans se référer à la conjoncture du mouvement des jeunes en 2011, qui ont brandi des revendications ayant trait à la démocratie, le respect des droits de l’Homme, l’amélioration de la gouvernance et la transparence, outre leur aspiration à participer à la vie économique, sociale et politique", a affirmé dans un mot d’allocution, en cette occasion, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohammed Ouzzine.

"La constitution de 2011 a prévu certaines réformes qui vont dans ce sens, stipulant l’élargissement et la généralisation de la participation des jeunes à la vie économique, sociale, culturelle et politique et prévoyant de leur apporter un soutien pour s’insérer dans la vie active, outre de créer un Conseil consultatif de la jeunesse et de l'action associative dans ce but", a-t-il ajouté.

Le ministre a souligné que "la stratégie nationale d’insertion des jeunes qu’a adoptée le gouvernement s’assigne pour objectifs d’investir qualitativement dans la jeunesse étant son rôle déterminant dans le développement, et également de définir les orientations d’un ensemble d’acteurs publics et privés sous forme d’une charte sociale, pour faire participer les jeunes à tous les volets de la vie".

Il a estimé que "cette stratégie, si elle est appliquée comme il se doit, permettra au Maroc de réaliser un saut qualitatif, étant donné qu’elle traduit les recommandations et les aspirations des jeunes" parce que, a expliqué M. Ouzzine, "pendant les étapes de sa préparation, elle a été conçue suivant une approche participative", a-t-il dit.

De son côté, le chef de Division éducation et formation- Service de la jeunesse du Conseil de l’Europe-, Rui Gomez, a indiqué dans une déclaration à la MAP que "la participation des jeunes au Maroc revêt sans aucun doute un intérêt extrême en ce qui concerne le principe de démocratie".

Toutefois, a-t-il ajouté, "des défis importants restent à relever pour ce qui est de la transformation des potentialités créatives des jeunes en des énergies à même de les faire contribuer et s’insérer dans la société et le processus de démocratie".

Ce séminaire, a-t-il insisté, "vise à soutenir les jeunes acteurs associatifs pour développer leurs projets et idées en vue de la participation démocratique et son élargissement afin qu’elle s’étende aux contextes local et régional, à partir des outils pédagogiques qu’a développés le Conseil de l’Europe et ses partenaires, notamment les associations des jeunes au Maroc".

ER---TRA MY.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...