La visite du Roi Felipe VI au Maroc, un "nouveau tournant" dans les relations "exemplaires" liant les deux pays (écrivaine espagnole)

MAP
17.07.2014
10h15
Partager Version imprimable Commenter (0)

Madrid, 17 juil. 2014 (MAP) - La visite officielle effectuée lundi et mardi par le Roi Felipe VI et la reine Letizia au Maroc, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI, marque "un nouveau tournant" dans les relations "exemplaires" liant les deux pays dans divers domaines, a affirmé l’écrivaine et journaliste espagnole, Yoalnda Aldon.

Cette visite marque "un nouveau tournant dans les relations bilatérales exemplaires" que maintiennent les deux pays dans le domaine économique et en matière de lutte contre l'immigration clandestine, a souligné la journaliste spécialisée dans les relations hispano-marocaines, dans une déclaration parvenue à MAP-Madrid.

Yolanda Aldon s’est félicitée, à cet égard, du fait que le Maroc ait été le premier pays à visiter en dehors de l'Union européenne, par le Roi Felipe VI, après sa proclamation le 19 juin dernier suite à l'abdication de son père le Roi Juan Carlos.

L’écrivaine appelée "poétesse des deux rives", et auteur de plusieurs ouvrages, a indiqué que la visite "historique" des nouveaux souverains d’Espagne reflète aussi "l'importance vitale" que revêtent pour l’Espagne les relations avec le Maroc dans de nombreux domaines, notamment culturel.

Concernant ce volet, Yolanda Aldon, qui avait été désignée dernièrement "Citoyenne d’honneur" de la ville de Chefchaouen, a mis l’accent sur la nécessité de l’enseignement de la langue espagnole au Maroc pour la promotion de la connaissance et du rapprochement entre les deux sociétés et les cultures voisines, relevant dans ce cadre le rôle important que jouent les instituts Cervantes dans différentes villes du Royaume. Pour l’écrivaine, collaboratrice auprès de l'Institut Cervantes du Nord au Maroc, et qui a publié plusieurs ouvrages, dont le dernier "Palabras quebradizas" (Kalimat hacha), édité en espagnol et en arabe, la culture doit être inscrite dans les priorités des responsables marocains et espagnols du fait, dit-elle, qu’"elle peut atteindre de nombreux objectifs, non accomplis à travers la politique".

KN---BI.

DR

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...