Affaire Sétif-Raja: Boudrika suspendu quatre matchs et mis à l'amende

Menara.ma / .
27.05.2015
08h54
Partager Version imprimable Commenter (0)
Mohamed Boudrika, président du Raja de Casablanca | Ph: Mahdi
Mohamed Boudrika, président du Raja de Casablanca
La Confédération africaine de football (CAF) a rendu mardi son verdict concernant l'affaire du match ESS-Raja comptant pour les 8èmes de finale retour de la Ligue des Champions.

Le jury disciplinaire de la CAF a infligé quatre matchs de suspension aux présidents de l'Entente de Sétif (ESS) et du Raja de Casablanca (RCA) après les événements ayant émaillés le match entre les deux équipes le 1er mai à Sétif, indique un communiqué de l'instance africaine du ballon rond.

Ces suspensions sont assorties chacune d'une interdiction de stade lors des matchs de la CAF et de 5.000 dollars d'amende, précise le communiqué rappelant que ces sanctions ont été prises après que Mohamed Boudrika ait descendu sur l'aire de jeu pour contester les décisions de l'arbitre, alors que Hammar, président de l'ESS est lui aussi descendu sur l'aire de jeu et a insulté quelques membres de la délégation du RCA.

La CAF a également infligé deux matchs à huis clos à l'encontre du RCA en raison de "l'usage excessif de fumigènes par les spectateurs du Raja" qui les ont jetés sur l'aire de jeu. Cette sanction de deux matchs à huis clos sera automatiquement imposée au cas où les spectateurs allument des fumigènes lors des prochains matchs du Raja.

 

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...