Obama à la rescousse de l'Alaska, victime du réchauffement climatique

MAP / .
03.09.2015
12h10
Partager Version imprimable Commenter (0)
Le président américain Barack Obama | Ph: AFP
Le président américain Barack Obama
Le président américain Barack Obama va annoncer plus tard mercredi une série de mesures visant à aider l'Alaska, 49ème Etat des Etats-Unis, à faire face aux effets du réchauffement climatique.

Un communiqué de la Maison Blanche indique que M. Obama, qui effectue une visite de trois jours en Alaska, se rendra à la ville de Kotzebue où il dévoilera une série de mesures destinées à contrecarrer les conséquences du changement climatique sur le plus grand Etat du pays.

Parmi les mesures qui seront divulguées par le chef de l'exécutif US figure la création d'un comité fédéral et local qui sera chargé de superviser et coordonner les mesures d'atténuation des effets du changement climatique sur l'Etat.

L'administration américaine veillera ainsi, en concertation avec le gouvernement de l'Etat, à "faciliter la coordination de l'engagement fédéral dans les efforts visant à protéger les populations locales et à gérer le programme de réinstallation volontaire dont le coût atteindra deux millions de dollars.

D'autres mesures se rapportent aux subventions à la hauteur de 17,6 millions de dollars pour améliorer les infrastructures rurales hydrauliques en Alaska, l'expansion de la présence fédérale dans les territoires amérindiens, outre l'élaboration d'un rapport fédéral sur les systèmes énergétiques dans la région.

"Le changement climatique est réel et causé par l'activité humaine. Il est en train de se produire maintenant et de façon plus évidente en Alaska que n'importe quel autre endroit sur la planète", met en garde le communiqué de la présidence américaine.

A l’approche de la fin de son second mandat, le président américain a pris plusieurs mesures, jugées importantes par les observateurs, pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, dont le CO2 et le méthane, respectivement en juin 2014 et août 2015.

Sa visite dans la région de l’Arctique où l’enjeu climatique est particulièrement fort, est une première pour un président en fonction, et vise à sensibiliser les Américains à ce sujet, à quelques mois de la COP21, la conférence des Nations unies sur le climat qui se déroulera à Paris en novembre prochain.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...