Attaque à Ben Guerdane: 12 agents et 7 civils tués, le Maroc condamne

Menara.ma / .
08.03.2016
10h15
Partager Version imprimable Commenter (0)
Un membre des forces spéciales tunisienne à Ben Guerdane près de la frontière Libyenne, le 7 mars 2016 en Tunisie | afp
Un membre des forces spéciales tunisienne à Ben Guerdane près de la frontière Libyenne, le 7 mars 2016 en Tunisie
Le Maroc a vigoureusement condamné l'attaque perpétrée lundi contre une caserne militaire à Ben Guerdane en Tunisie, faisant plusieurs victimes dont 12 éléments des forces de sécurité et 7 civils.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération indique que le Royaume du Maroc, partant de sa position rejetant le terrorisme et l'extrémisme qui constituent une menace à la sécurité et la paix internationales, réaffirme sa solidarité avec la République de Tunisie sœur, gouvernement et peuple, face à cet acte criminel abject dont les auteurs visent à porter atteinte à la sécurité et la stabilité du pays et semer la terreur.

Le Maroc met l'accent sur la nécessité d’intensifier et coordonner les efforts régionaux et internationaux pour faire face aux menaces et dangers du terrorisme transfrontalier particulièrement en Afrique du Nord et dans la région du Sahel et du Sahara, souligne le communiqué. Le Maroc exprime ses vives condoléances et ses sincères sentiments de compassion au gouvernement tunisien et aux familles éplorées des victimes, tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés, ajoute la même source. 

36 assaillants abattus

Trente-six terroristes ont été tués dans les accrochages en cours depuis lundi à l'aube, entre les forces armées tunisiennes et des assaillants à Ben Guerdane (sud-est), à la frontière libyenne, selon un nouveau bilan fourni mardi par le chef de gouvernement tunisien Habib Essid.

Sept autres combattants extrémistes blessés ont été arrêtés dans cette opération, a ajouté M. Essid au cours d'une conférence de presse, soulignant que leur interpellation a permis de découvrir des caches d'armes.

Douze agents, dont 10 policiers, un militaire et un douanier, ont trouvé la mort dans ces affrontements, en plus de 7 civils ayant succombé dans les échanges de tirs, a poursuivi le chef de gouvernement.

 

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...