"Appel à la privatisation de l’enseignement": Daoudi se défend

MAP / .
29.03.2016
16h27
Partager Version imprimable Commenter (0)
Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi | ph: archives
Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi
"Celui qui voudrait scolariser ses enfants devrait lui-aussi mettre la main à la poche". Cette expression, utilisée par Lahcen Daoudi, a été repris par des médias comme un appel à la privatisation.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, s'est défendu de s'être adressé aux présidents des régions pour les inviter à contribuer au financement des formations et de l’équipement.

Dans une mise au point, le ministère souligne que l’expression reprise par un site électronique et relayée par plusieurs médias a été mal interprétée comme étant un appel à la privatisation de l’enseignement adressé aux parents d’élèves.

"L’expression en question (celui qui voudrait scolariser ses enfants devrait lui-aussi mettre la main à la poche) a été amputée de son contexte afin d’attirer l’attention et induire en erreur le lecteur", ajoute le département.

Le ministre, qui s'exprimait lors d'un forum de chercheurs organisé samedi dernier à Arfoud, a regretté de telles allégations véhiculées par certains médias et invité l’ensemble des citoyens à s’assurer de leur véracité.

"L’allocution du ministre était directement destinée aux présidents des régions eu égard aux ressources financières dont elles disposent et qui pourraient servir en partie à la promotion de l’université en tant que pilier fondamental du développement régional et local", a expliqué le département. M. Daoudi a invité ces responsables à contribuer à l’investissement notamment dans les formations et l’équipement en vue de hisser le rendement de l’université marocaine et d’accompagner le marché du travail dans la perspective de réduire le taux de chômage parmi les diplômés.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...