Ports du Maroc: 110 millions de tonnes de trafic commercial en 2015

Menara avec map / .
15.04.2016
10h56
Partager Version imprimable Commenter (0)
Un navire porte-conteneurs | Ph: Archives
Un navire porte-conteneurs
Le trafic commercial dans les ports marocains a atteint 110 millions de tonnes en 2015, dont 30 millions de tonnes du trafic de transbordement et 40 millions de l’activité globale de conteneurs.

C'est ce qu'a indiqué le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, lors des travaux de la 1ère édition du "Maritime India Summit 2016", ouverte jeudi à Mumbai en Inde.

Boulif a précisé que l’activité portuaire au Maroc englobe également 4 millions de passagers et 1,4 million de produits de la pêche maritime, ajoutant que le trafic commercial constitue un levier important de développement économique et social du Royaume.

Les ports marocains sont devenus une plaque tournante dans les plates-formes logistiques du commerce extérieur en assurant plus de 95 % des échanges commerciaux, a souligné le ministre délégué, mettant l’accent sur l’engagement du Royaume dans le développement et la mise à niveau de ses infrastructures portuaires afin d’atteindre les objectifs escomptés.

Dans ce sens, Boulif a rappelé que le Maroc se dote, depuis 2012, d’une stratégie nationale des ports à l’horizon de 2030 qui tient en considération les stratégies sectorielles nationales et se décline sur une vision ambitieuse visant à mettre en place des ports efficaces et compétitifs qui agissent en tant que catalyseurs de la compétitivité de l'économie nationale et moteurs du développement régional tout en permettant au Maroc de se positionner comme une plateforme logistique dans la Méditerranée.

Cette stratégie, a-t-il expliqué, tend aussi à créer six pôles portuaires qui s'étalent sur tout le territoire national, mettant en avant la mise en œuvre de ce chantier à travers la réalisation de nouvelles infrastructures portuaires pour un coût de 4 milliards de dollars, l’extension d’autres ports (1,4 milliards de dollars) et l’intégration des ports dans leur périmètre urbain (600 millions de dollars).

Selon Boulif, la réalisation des objectifs du Maroc dans le domaine des ports et de l’économie maritime est tributaire de la hausse du niveau d’intégration du secteur privé dans les investissements liés aux infrastructures et aux services de transport et de la logistique, relevant que pour cette raison le Maroc a procédé à la libéralisation de son économie à travers la flexibilisation des procédures, l’adoption de nouvelles lois visant à améliorer le climat d’affaires et la formation d’une main d’œuvre qualifiée.

Par ailleurs, le ministre délégué a indiqué que ce sommet constitue un cadre important d’échange entre les autorités publiques et les institutions des secteurs public et privé, assurant que le Maroc , qui dispose de 3.500 km de côtes et 39 ports dont 13 commerciaux, est ouvert pour accueillir des investissements étrangers et développer des partenariats.

La 1ère édition du "Maritime India Summit 2016", qui se poursuivra jusqu’au 16 avril courant, connaît la participation de 41 pays, dont le Maroc.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...