E-commerce au Maroc, la contrefaçon défie toute concurrence

Menara.ma / .
13.04.2015
12h25
Partager Version imprimable Commenter (0)
Des montres détruites par les douanes | Archives
Des montres détruites par les douanes
Montre Rolex Diamond à 70 Dh, Dolce & Gabbana à 69 Dh… des prix et des produits contrefaits qui défient toute concurrence et dont il faut se méfier, mettent en garde les professionnels du secteur.

Dans un communiqué publié lundi, la Fédération nationale du e-commerce (FNEM) lance une alerte sur la vente en ligne de produits de contrefaçon.

La FNEM dénonce « ces pratiques frauduleuses, illicites et déloyales » et appelle « certains cybermarchands sans vergogne, membres ou non-membres de la Fédération, à renoncer à ce commerce illicite qui porte atteinte à la réputation du secteur ».

La FNEM prétend par ailleurs vouloir sensibiliser les consommateurs « aux dangers de ces faux produits étant donné que les contrefacteurs ne respectent aucune norme d’hygiène et de sécurité.

La Fédération attire l’attention également sur la commercialisation de produits chinois de mauvaise qualité dont les composants sont nuisibles à la santé. Achetés à bas prix, ces articles, vendus excessivement chers, sont présentés comme des articles de luxe.

La Fédération a tenu à rappeler les incidences de la contrefaçon sur l’économie marocaine sont fâcheuses. Selon la dernière enquête réalisée en 2012 par le Comité national pour la propriété industrielle et contrefaçon, près 1.2 millions d’articles contrefaits ont été saisis par la douane marocaine en 2012. Soit près de 3300 articles saisis tous les jours.

3300 articles saisis chaque jour

La valeur totale de ces articles contrefaits est de 33.4 millions de dirhams.v Sur le plan fiscal, le fléau faire perdre au Maroc 1 milliard de dirhams annuellement et plus de 30.000 emplois.

Si certaines imitations sont grossières, à l'image d'étiquettes mal orthographiées ou d'appellations fantaisistes, d'erreurs d’années ou de localisation, d’autres fraudeurs mettent sur le marché des contrefaçons qui font illusion, dupent le consommateur et parfois même les plus grands experts.

D'où la nécessité d'un contrôle régulier et attentif, pour garantir la traçabilité des produits mis en vente en ligne.
Pour toutes ces raisons, la Fédération adresse un avertissement aux cybermarchands, leur signifiant qu’elle prendra toutes les mesures légales nécessaires pour faire respecter le droit des e-consommateurs à un produit de qualité et lutter contre tout de qui est susceptible de nuire à l’image de la FNEM et de ses membres.

 

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...