El Othmani annonce l'extension des programmes actifs d’emploi

Menara avec map / .
29.08.2017
14h30
Partager Version imprimable Commenter (0)
Le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani | Ph: MAP/Archives
Le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani
Les programmes actifs d’emploi sont en cours d’extension pour englober d'autres catégories sociales, a annoncé le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani.

Il s’agit des chercheurs d’emploi non diplômés, les personnes en situation de handicap, les bénéficiaires d’indemnités de perte d’emploi, les populations du monde rural et les immigrés en situation régulière, selon un communiqué du département du chef du gouvernement.

M. El Othmani, qui présidait lundi à Rabat la première réunion du comité interministériel de l’emploi, a souligné l’importance de mettre en place une vision et un cadre de coordination pour l’ensemble des intervenants et opérateurs concernés.

Il a mis l’accent sur la nécessité d’intégrer les objectifs d’emploi dans les politiques économiques et plans nationaux de développement, ce qui a nécessité l’instauration d’un système de gouvernance pour mener à bien cet important chantier avec la création d’un comité technique de suivi outre le comité interministériel de l’emploi, a indiqué le communiqué.

Ces deux comités auront un prolongement au niveau territorial dans le cadre des textes juridiques régissant la région, a fait savoir le Chef du gouvernement, évoquant la possibilité de créer des groupes de travail qui devront élaborer un plan d’action pluriannuel, adopter une méthodologie adéquate de suivi et d’évaluation des étapes de mise en œuvre de ces programmes et actualiser en continu la stratégie nationale de l’emploi.

Il a, à cet égard, appelé les départements gouvernementaux qui vont superviser les groupes de travail à tenir leurs réunions immédiatement, afin de proposer les mesures propices et examiner les différents autres projets et programmes sur lesquels ils veillent.

Outre l'élaboration de ce plan, M. El Othmani a mis l’accent sur la nécessité d’adopter des approches locales pour promouvoir l’emploi en coordination avec tous les acteurs locaux, à travers des initiatives visant la création de postes d’emploi et l’accompagnement d’entreprises dans le développement de leurs compétences, le renforcement de la politique de proximité, le soutien de l’auto-emploi à travers la convergence avec les programmes des collectivités territoriales, l’Initiative nationale pour le développement humain et les initiatives des centres régionaux d’emploi.

Il a également invité le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle et le ministre de l’Intérieur à coordonner avec les présidents des régions dans l’objectif de déterminer le cadre institutionnel et organisationnel de ces initiatives, par la création de commissions régionales et locales de promotion de l’emploi et de fonds régionaux de financement des différentes initiatives territoriales, et ce avec le concours des différents acteurs concernés par l’emploi dans la perspective de préparer des plans d’action au niveau territorial visant la promotion de l’emploi à court et à moyen terme via des programmes régionaux et locaux qui prennent en considération les spécificités locales.

La question de l’emploi et la création de postes d’emploi suffisants et de qualité est un choix gouvernemental qui ambitionne de soutenir l’accompagnement des chercheurs d’emploi et de faciliter leur intégration au marché du travail, a-t-il rappelé.

La première réunion du Comité interministériel de l’emploi a été aussi l’occasion de prendre plusieurs décisions, concernant l’adoption des orientations stratégiques du programme gouvernemental et des mesures y mentionnées relatives à l’emploi, comme référentiel pour formuler le plan national de promotion de l’emploi à l’horizon 2021.

Il a été également procédé, lors de cette réunion, à l’adoption des cinq orientations du projet de plan et d’un planning pour son exécution, tout en insistant sur la nécessité de le préparer dans un délai maximum fixé à fin novembre 2017.

La réunion a aussi été l’occasion d’adopter la mise en place de cinq groupes de travail thématiques qui se pencheront sur les cinq orientations du plan national de l’emploi et l’audit des mesures procédurales et nouveaux programmes en la matière, tracés dans le cadre du programme gouvernemental 2017-2021.

La réunion a approuvé aussi la composition de la commission technique, présidée par le ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, selon le communiqué.

Elle a également mis l’accent sur la nécessité de consacrer les contenus du programme gouvernemental qui insistent sur le soutien de la transformation structurelle du tissu économique national, l’incitation à l’investissement, l’accélération de l’application des étapes programmées dans les délais fixés pour la mise en oeuvre du plan national de promotion de l’emploi en vue de prendre en compte les mesures qui en découlent et les intégrer dans le projet de loi de finances 2018.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...