Maroc-Chine: Mémorandum d'entente sur "la Ceinture et la Route"

Menara avec map / .
17.11.2017
15h43
Partager Version imprimable Commenter (1)
Signature d'un mémorandum d'entente entre le Maroc et la Chine sur l'initiative "la Ceinture et la Route", le 16 novembre 2017 à Pékin. | Ph: MAP
Signature d'un mémorandum d'entente entre le Maroc et la Chine sur l'initiative "la Ceinture et la Route", le 16 novembre 2017 à Pékin.
Le Maroc et la Chine ont signé, jeudi à Pékin, un mémorandum d'entente sur l'initiative chinoise "La Ceinture et la Route" visant à relancer l'ancienne Route de la Soie, terrestre et maritime.

Le Maroc et la Chine ont signé, jeudi à Pékin, un mémorandum d'entente sur l'initiative chinoise "La Ceinture et la Route" visant à relancer l'ancienne Route de la Soie, terrestre et maritime, à travers la création d'un réseau commercial et d'infrastructures reliant l'Asie à l'Europe et l'Afrique.

Le mémorandum a été signé, du côté chinois, par le ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, et du côté marocain, par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, en visite de travail de deux jours en Chine.

Ledit mémorandum porte sur l'adhésion du Maroc à l'initiative chinoise en vue de permettre au royaume d'établir des partenariats multipartites dans des secteurs prometteurs et ayant une valeur ajoutée, tels que les infrastructures, les industries avancées et la technologie, outre le renforcement du rôle du Maroc dans la réalisation de la croissance en Afrique, eu égard à son positionnement géographique et à l'importance des infrastructures dont il dispose (aéroports, routes, ports), lesquels habilitent le Maroc à jouer un rôle important en matière d'ouverture sur l'Afrique.

Le royaume est le premier pays africain à adhérer à l'initiative "La Ceinture et la Route", lancée en 2013 par le Président chinois, Xi Jinping, prévoyant d'allouer des budgets colossaux à des investissements dans le domaine des infrastructures tout au long de l'ancienne Route de la Soie.

Ladite initiative englobe également une stratégie de développement axée autour de la communication et la coopération entre la Chine et les pays de l'Asie de l'Ouest et ceux du bassin méditerranéen et de l'Europe, à travers la mise en place de la "Ceinture économique de la route de la soie" et la "voie maritime de la soie".

Dans un discours adressé au Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, tenu en décembre 2015, le Roi Mohammed VI avait salué le lancement par le président chinois de l'initiative "La Ceinture et la Route" qui constitue une "véritable vision stratégique dans les relations bilatérales et multilatérales et vise à connecter plus étroitement les pays asiatiques, européens et africains".

Du fait de sa position stratégique, le royaume pourrait jouer un rôle "constructif" dans le prolongement de la "Route de la soie maritime", non seulement vers l'Europe atlantique, mais également et surtout vers les pays de l'Afrique de l'ouest, avec lesquels le Maroc entretient des liens multidimensionnels, avait souligné le Souverain.

Selon un document du ministère des Affaires étrangères chinois, l'initiative "La Ceinture et la Route" vise à tirer profit des relations commerciales avec les pays membres de cette initiative, à travers la mise en place des infrastructures et des réseaux de transport nécessaires, ce qui aura des effets bénéfiques sur le développement de l’intra-commerce et les investissements conjoints entre les pays situés dans l'espace de la "Ceinture économique de la route de la soie".

Sur le même sujet

Vos Commentaires

(1)

foufar
19.11.2017 - 14:33
Pourquoi vos articles sont - ils vagues il n'y a jamais de détails qui puisse faire avancer un jeune entrepreneur c'est dommage au vu de votre éditoire
16
vote_down
vote_up
17

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...