Le Marocain consomme en moyenne 180 oeufs par an

Menara avec map / .
16.01.2018
11h57
Partager Version imprimable Commenter (0)
Des oeufs
Des oeufs
La consommation moyenne d'œufs par habitant et par an s'est élevée à 180 unités en 2017.

La consommation moyenne d'œufs par habitant et par an s'est élevée à 180 unités en 2017, enregistrant une hausse notable par rapport à 2010 (138 œufs), a fait savoir l’Association nationale des producteurs d’œufs de consommation (ANPO).

Selon les chiffres provisoires de l’ANPO, publiés à l’occasion de la 10ème journée nationale de l’œuf, la demande du Maroc en œufs de consommation été ainsi assurée entièrement par la production de 5,5 milliards d’unités en 2017.

Constituée de 03 couvoirs agréés de type ponte produisant 14 millions de poussins, de 252 exploitations autorisées à exercer l’élevage de poules pondeuses, de 05 centres agréés de conditionnement d’œufs et de 03 unités de transformation d’œufs, la filière de production d’œufs de consommation a bénéficié d’investissements cumulés évalués à 3,25 milliards de dirhams (MMDH) en 2017, avec un chiffre d’affaires estimé à 6,75 MMDH, a précisé l’Association.

En outre, cette filière offre en permanence 21.000 emplois directs et près de 31.000 emplois indirects dans les circuits de commercialisation et de distribution, a ajouté la même source.

L’ANPO a, par ailleurs, indiqué que les œufs de consommation ou de table sont produits par des poules dites "poules pondeuses" qui sont élevées dans des fermes conformes aux dispositions de la Loi 49-99 relative à "la protection sanitaire des élevages avicoles, au contrôle de la production et la commercialisation des produits avicoles", notant que ces fermes sont agréées par les services vétérinaires de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaire (ONSSA) et sont supervisées par un vétérinaire privé muni d’un mandat sanitaire dans le cadre d’une convention d’encadrement sanitaire.

Les fermes sont tenues de disposer d’un registre d’élevage régulièrement visé par le vétérinaire encadrant permettant de connaître l’état sanitaire des poules pondeuses en temps réel et d’assurer une traçabilité évidente de la production.

Ces poules pondeuses, dont l’élevage dure environ 80 semaines, reçoivent un aliment composé équilibré constitué essentiellement de grains (maïs, orge,…), de sous-produits de la trituration des graines oléagineuses (tourteaux de soja, de tournesol,…) et de petites quantités de vitamines et de minéraux & oligo-éléments pour prévenir les volailles contre les carences nutritionnelles, selon la même source.

Célébrée le 15 janvier de chaque année par l’ANPO, la journée nationale de l’œuf constitue désormais un rendez-vous annuel qui rassemble les professionnels du secteur et le consommateur marocain, et une occasion pour lancer des campagnes de sensibilisation et de communication sur les bienfaits et les vertus de l’œuf marocain.

Membre fondateur de la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole au Maroc (FISA) et membre de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), l’ANPO est une organisation professionnelle à but non lucratif créée en 1995 entre l’ensemble des producteurs d’œufs de consommation.

La représentation des intérêts économiques de la filière de production d’œufs de consommation, l’étude des mesures propres à améliorer son organisation, ses méthodes de production de distribution et de commercialisation ainsi que leurs adaptations aux besoins du marché, la promotion de la consommation d’œufs par toute action d’information, de promotion ou de publicité, l’organisation et la participation aux rencontres nationales et internationales traitant des thèmes en relation avec la filière de production d’œufs de consommation, sont entre autres, les différents objectifs de cette association.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...