Blatter : "Le Maroc a plus de chances qu'auparavant"

Menara.ma / MAP
12.06.2018
23h29
Partager Version imprimable Commenter (0)
Fouzi Lekjaa en compagnie de Joseph Blatter
Fouzi Lekjaa en compagnie de Joseph Blatter
Le Maroc a plus de chances qu'auparavant d’obtenir l’organisation de la Coupe du monde en 2026 , a indiqué l'ancien président de la Fédération international de football (FIFA), Joseph Blatter.

"Maintenant qu’il y a 211 associations nationales appelées à voter, ce sera très difficile de faire du favoritisme. Dorénavant, le jeu est ouvert. Et c’est très positif pour le Maroc, un grand pays sur un grand continent, ayant des soutiens aussi bien au Nord qu’à l’Est. Il a plus de chances que lorsqu’il s’agissait d’un petit groupe de décideurs, qui ne s’intéressaient pas nécessairement au Maroc", a-t-il assuré dans une interview exclusive accordée au magazine marocain "Zamane.ma".

M. Blatter a exprimé son soutien absolu au dossier marocain, faisant observer que "le Maroc a une candidature extrêmement sérieuse et solide, qui jouit de la sollicitude royale, des responsables politiques et des citoyens".

Pour lui, les précédentes candidatures marocaines étaient aussi bien présentées et ont fait l'objet d’un niveau de préparation supérieur et de qualité.

"Le Maroc a toujours présenté des documents sérieux. On a visité le Maroc, on a vu le développement. Les stades n’étaient pas encore achevés, mais les projets de construction étaient excellents", a-t-il dit, soulignant que le Royaume a toujours été "dans une position difficile vis-à-vis de ses concurrents et donc des votes. Le Maroc aurait aussi été victime d’une situation géopolitique qui ne lui était pas favorable, ni à lui ni au reste de la région Maghreb-Afrique-Moyen Orient".

En ce sens, Joseph Blatter n’a pas dissimulé son "sentiment de culpabilité" envers le Maroc : "J’ai eu mauvaise conscience, enfin ça m’a fait de la peine que le Maroc ne remporte pas l’organisation de la Coupe du monde pendant toutes ces années. Mais aujourd’hui, mon soutien est un soutien de persuasion, pas de mauvaise conscience", a-t-il connu, tirant son chapeau pour le Royaume, un pays "confiant et courageux".

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...