Stationnement à Fès: L’offre d’un groupement franco-italien retenue

Menara.ma / .
14.09.2018
09h57
Partager Version imprimable Commenter (0)
Ville de Fès | Ph: MAP/Archives
Ville de Fès
Le groupement est constitué des sociétés Kiunsys (Italie), Liberologico (Italie) et Bigazzi (France).

Le groupement franco-italien KLB a remporté l’appel à candidature lancé par la Commune de Fès pour la sélection d’un partenaire dans le cadre de la création d’une Société de développement local (SDL), qui sera chargée de la gestion du stationnement sur la voie publique.

Le groupement est constitué des sociétés Kiunsys (Italie), Liberologico (Italie) et Bigazzi (France).

Les actionnaires de la SDL seront la Commune de Fès à hauteur de 51% au minimum et l’opérateur à hauteur de 49% au maximum.

Outre la gestion et l’exploitation du stationnement, la SDL s’occupera de la construction et l’exploitation d’un parking en sous-sol d’une capacité d’environ 500 places sur la place Florence, en plein centre-ville.

Suite à l’appel à candidature lancé en mai dernier par la Commune de Fès, onze demandes du dossier de consultation de sociétés ou groupements de sociétés marocaines ou internationales ont été effectuées. Par la suite, la Commune a reçu trois offres, avant d’en retenir deux qui répondaient aux conditions de consultation pour le dialogue compétitif.

Le choix final du partenaire a été opéré selon la procédure du dialogue compétitif avec les sociétés retenues, sur la base du cahier des charges et du règlement de consultation préparés à cet égard. Il convient toutefois de souligner que l’aboutissement de ce processus reste lié à l’approbation de la convention par le conseil de la Commune de Fès et son visa par le ministère de l’Intérieur.

Selon la Commune, l’objectif qui préside à la création d’une SDL consiste en la mise en place d’un mode de gestion ‘’innovant et intelligent’’ qui permettra d’améliorer la qualité du service, ainsi que les recettes générées par le secteur.

Les recettes collectées par la commune du service de stationnement des véhicules sont estimées actuellement à près de 5 millions de DH par an. Grâce au projet de la SDL, les recettes devraient atteindre, d’ici trois ans, 18 MDH par an, estiment les responsables de la commune.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...