El Othmani affirme que son gouvernement lutte contre la corruption

Menara.ma
22.09.2018
11h55
Partager Version imprimable Commenter (0)
Le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani | Ph: MAP/Archives
Le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani
Le gouvernement traite avec le sérieux nécessaire le chantier de la lutte contre la corruption non seulement à travers les moyens sécuritaires et juridiques

Mais également en adoptant des mesures stratégiques visant à faire face à ce fléau, a souligné, vendredi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.

La lutte contre la corruption connaît des changements importants tant au niveau national qu'international, notamment sur le plan du développement croissant des mécanismes de lutte contre ce phénomène, a ajouté M. El Othmani dans une allocution à l’occasion du lancement officiel du cycle qualifiant au profit des cadres et responsables des inspections générales des ministères.

Ce cycle, a-t-il précisé, vise à hisser les compétences professionnelles des cadres et responsables des inspections générales des différents ministères et leur doter de nouveaux mécanismes de contrôle et d’audit pour assumer leur rôle dans la moralisation de la vie publique et la consécration des principes de la bonne gouvernance.

Le lancement de ce cycle s'inscrit dans un cadre national général, en application des Hautes orientations Royales ayant affirmé à plusieures reprises l'importance de s'atteler à la mise en place des réformes structurelles de l'administration, notamment en ce qui concerne la consécration des fondements de la transparence, de l'intégrité et de la corrélation entre la responsablité et la reddition des comptes au sein du système administratif en entier, a-t-il ajouté.

M. El Othmani a également salué le rôle central que jouent les inspections générales dans la lutte contre la corruption, et qui contribuent, outre le contrôle, à améliorer le système de lutte contre la corruption, à travers la sensibilisation et l'accompagnement, notant que le gouvernement est determiné à renforcer leurs missions et à développer leur cadre juridique, en plus de consolider leur rôle dans le système de contrôle national.

Le Chef du gouvernement a appelé à intégrer le citoyen dans le chantier de la lutte contre la corruption, étant un facteur clé pour érradiquer ce fléau, et à mobiliser tous les acteurs (gouvernement, société civile, secteur privé, médias ...) dans ce chantier national.

Le cycle qualifiant constitue un exemple pour les programmes adoptés par le Comité national de lutte contre la corruption, notamment au niveau de la formation et de l'amélioration des capacités institutionnelles et opérationnelles des inspections générales des ministères.

Cette initiative a pour but de permettre à cette instance de contribuer à la réussite des grands chantiers nationaux se rapportant à la moralisation de la vie publique et à la consécration des principes de la bonne gouvernance, et à leur insuffler une dynamique nouvelle, étant un outil essentiel pour contrôler, auditer et évaluer la gestion des services centraux et déconcentrés des ministères.

Cette rencontre a connu la participation de plusieurs membres du gouvernement, de hauts responsables et cadres au sein des ministères concernés par l'enseignement qualifiant, ainsi que de représentants des instances et établissements nationaux et internationaux et des organisations de la société civile.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...