La Chine souhaite approfondir la coopération juridique avec le Maroc

Menara.ma
22.09.2018
12h15
Partager Version imprimable Commenter (0)
Signature d'un mémorandum d'entente entre le Maroc et la Chine sur l'initiative "la Ceinture et la Route", le 16 novembre 2017 à Pékin. | Ph: MAP
Signature d'un mémorandum d'entente entre le Maroc et la Chine sur l'initiative "la Ceinture et la Route", le 16 novembre 2017 à Pékin.
Le renforcement de la coopération judiciaire entre le Maroc de la Chine revêt une importance particulière et permettra d'encourager le développement économique et l'investissement dans les deux pays

C'est ce qui a indiqué, vendredi à Rabat, le président de la Cour populaire suprême de Chine, Zhou Qiang.

Lors des ses entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, M. Qiang a mis l'accent sur l'importance de l’échange d'expériences en matière de gestion des contentieux relatifs aux échanges commerciaux et aux opérations économiques, de manière rapide et efficace, et ce en vue d’accélérer et de renforcer la coopération bilatérale au service des intérêts communs des deux pays, indique un communiqué de la Chambre des représentants.

Par ailleurs, le dirigeant de la plus haute instance judiciaire chinoise a réitéré la détermination de son pays à renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la justice, faisant savoir que le Maroc et la République de Chine entretiennent des relations historiques profondes, lesquelles demeurent en perpétuel développement.

Ces relations se sont renforcées davantage par la signature des deux deux dirigeants des deux pays de la déclaration conjointe pour l’établissement d’un partenariat stratégique Maroc-Chine, lors de la visite de SM le Roi Mohammed VI de ce pays en 2016, a-t-il encore mis en avant.

De même, le président de la Cour populaire suprême de Chine a noté que son pays ambitionne de contribuer au renforcement de la coopération Sud-Sud, d’une part et entre la Chine et l’Afrique d’autre part, ajoutant que la consolidation des relations économiques entre le Maroc et la Chine revêt un intérêt particulier, compte tenu des perspectives prometteuses de coopération en vue entre les deux pays dans des domaines, tels que l’économie, le commerce et le tourisme.

Pour sa part, M. El Malki a souligné l'importance de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du mémorandum d’entente, signé par les institutions judiciaires des deux pays, ajoutant que cette coopération judiciaire est une partie intégrante de la coopération distinguée entre le Maroc et la Chine, qui s'est consolidée au fil des décennies.

Cette visite constitue aussi une étape importante pour se concerter et échanger les informations entre les institutions judiciaires des deux pays, a expliqué M. El Malki, faisant savoir que le Maroc "mène une révolution pacifique dans le domaine judiciaire à travers la réforme de la justice, notamment après la création du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, qui incarne la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI d'assurer l'indépendance de la justice".

Et d’ajouter que la loi marocaine offre toutes les garanties aux investisseurs étrangers, rappelant que le Souverain a appelé dans ces derniers discours à faciliter les procédures qui concernent l'investissement.

M. El Malki a, en outre, fait savoir que "le Forum sur la coopération sino-africaine met en évidence la nouvelle orientation de la Chine vers le continent africain qui s'ouvre sur l'avenir et qui dispose de potentialités démographiques et économiques très avancées", soulignant que le Maroc a fait de la coopération Sud-Sud un choix stratégique, dans la mesure où il veille à établir des relations bilatérales, fondées sur la solidarité pour un continent africain stable et prospère.

Dans ce sillage, le président de la première Chambre a qualifié de "stratégique" l’orientation du continent africain vers la Chine, étant donné que cette dernière mise sur les "continents orientés vers l'avenir", tout en mettant l’accent sur les points communs entre le Maroc et la Chine, qui sont de nature à insuffler une nouvelle dynamique dans le domaine de la coopération bilatérale.

Le président de la Chambre des représentants s’est, en outre, félicité de l’institutionnalisation de la coopération tripartite, qui réunit le Maroc et la Chine d'un côté et l’Afrique de l'autre côté.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...