Migrants: plus de 400 morts en Méditerranée cette année

Menara avec map / .
15.02.2017
11h18
Partager Version imprimable Commenter (0)
Une embarcation de migrants clandestins | Ph: Archives
Une embarcation de migrants clandestins
Plus de 400 migrants ont péri alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe via la Méditerranée depuis le début de l’année 2017, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

"Nous avons enregistré plus de 400 décès et presque 420 migrants morts dans le monde entier, soit un taux d’environ 10 personnes par jour depuis début janvier", a indiqué un porte-parole de l’agence onusienne, Joel Millman. Ce chiffre risque de doubler, voire tripler durant l’été, selon le porte-parole qui craint un nouveau record des victimes d’autant plus que l’OIM ne dispose pour l’instant que de chiffres partiels.

"C’est le moment de l’année où les données tendent à être moins complètes", a-t-il fait observer, notant qu’à ce stade, "nous n’avons toujours pas de chiffres sur l’Afrique subsaharienne ou la Corne de l’Afrique".

Un record de 7.495 réfugiés et migrants ont perdu la vie dans le monde en 2016, soit près d’un tiers de plus que durant l’année précédente. La majorité des décès surviennent en Méditerranée (5.082) par noyade, hypothermie ou déshydratation avancée.

Contrairement à l’an dernier, les garde-côtes recensent de moins en moins de réfugiés traversant la Méditerranée en direction de l’Europe, la route entre la Turquie et la Grèce ayant été fermée, ce qui rend le trafic plus intense entre l’Afrique du Nord et l’Italie.

Près de 370.000 personnes ont rejoint l'Europe par la mer en 2016, un chiffre largement en recul par rapport à l'année d'avant où plus d'un million de personnes étaient arrivées sur la rive nord de la Méditerranée.

En trois ans, le nombre de victimes dans le monde a dépassé 18.000, soit 17 par jour. Ce chiffre est "simplement choquant", avait affirmé le directeur général de l’OIM William Lacy Swing, tout en appelant à une migration "légale et en sécurité pour tous".

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...