2016, l'année la plus chaude jamais enregistrée

Menara avec map / .
11.08.2017
08h33
Partager Version imprimable Commenter (0)
Un thermomètre indiquant une chaleur intense
Un thermomètre indiquant une chaleur intense
L'année 2016 a établi un nouveau record de températures depuis 1880, début des relevés généralisés, indique un rapport international sur l'Etat du climat publié jeudi.

Le rapport, réalisé par l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), en collaboration avec plus de 500 experts de 60 pays, fait ressortir que "les principaux indicateurs du changement climatique continuent de refléter les tendances compatibles avec une planète en réchauffement".

L'année 2016 se classe ainsi largement en tête des années les plus torrides en 137 ans, souligne le rapport, qui explique que parmi les facteurs du réchauffement de la planète figurent l’accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, ainsi qu’un phénomène El Niño hors du commun.

En 2016, les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) sur la Terre ont atteint 402,9 ppm (parts par million) pour la première fois depuis le début des relevés, fait savoir la même source, relevant qu’il s’agit du plus haut niveau en 800.000 ans.

Par ailleurs, le niveau mondial de la mer a augmenté à 8,25 cm, le niveau plus élevé jamais enregistré depuis 1993, date du début des observations satellites, poursuit ledit rapport.

Le rapport intervient une semaine après l'officialisation auprès de l'ONU par les Etats-Unis de leur décision de se retirer de l'accord de Paris sur le climat conclu en 2015.

Il intervient également après la publication par le +New York Times+ d’un rapport fédéral qui n'a pas été rendu public ni approuvé par l'administration Trump, et qui met en garde contre une hausse rapide et spectaculaire des températures moyennes aux Etats-Unis.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...