Jeux Med 2018: L'athlétisme marocain pour pérenniser la tradition

Menara avec map / .
20.06.2018
15h49
Partager Version imprimable Commenter (0)
L'athlète marocain Soufiane El Bakkali
L'athlète marocain Soufiane El Bakkali
L'athlétisme marocain sera de nouveau le cheval de bataille du sport national lors de la 18ème édition des Jeux méditerranéens, prévue à Tarragone du 22 juin au 1er juillet.

Comme à l'accoutumée, l'athlétisme marocain sera de nouveau le cheval de bataille du sport national lors de la 18ème édition des Jeux méditerranéens, prévue à Tarragone (Espagne) du 22 juin au 1er juillet, alors que d'autres disciplines qui participent à cette compétition pour la première fois seront appelées à fêter comme il se doit leur début et réaliser des performances à la hauteur des attentes.

Dans ce sens, les espoirs des responsables marocains que ce soit au niveau du Comité national olympique (CNOM) ou du ministère de la jeunesse et des sports seront en grande partie fondés sur les 23 athlètes engagés pour récolter le maximum de médailles et montrer la voie aux nouvelles disciplines.

Cette édition, c'est bel et bien Soufiane El Bakkali, vice-champion du monde du 3000m steeples à Londres-2018, Rababe Arafi, auteur du 6ème meilleur chrono du 1500m, et Abdelaati Iguider qui seront les protagonistes d’une liste exhaustive de jeunes athlètes très prometteurs.

A ce propos, le directeur national de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA), Ayoub El Mendili, a précisé à la MAP que le sport marocain mise beaucoup sur l’athlétisme pour récolter le plus grands nombres de médailles d’or et finir au-devant du classement général, ajoutant que les membres de l’équipe sont bien déterminés à honorer les couleurs nationales et réaliser des résultats plus satisfaisants que ceux atteints lors de l’édition précédente (2013) qui s’est déroulée à Mersin (Turquie) et où le Maroc avait décroché 28 médailles (7 or, 10 argent et 11 bronze) et occupé la 12ème place.

La meilleure performance de ces jeux aura été celle de l’équipe nationale de football des moins de 19 ans, qui avait remporté la médaille d’or, aux dépens du pays organisateur, la Turquie.

A Tarragone, les Lionceaux de l'Atlas ont hérité du groupe B, aux côtés de l'Italie et de la Libye. A cet effet, le sélectionneur national, Mustapha Madih, a fait appel à dix-huit joueurs pour conserver le titre.

Dans les compétitions du Triathlon, qui fête sa première participation, c'est Badr Siwane et Nabil Kouzkouz qui seront de la partie. Le judo sera également du voyage lors de ces Jeux avec 10 participants, le taekwondo (8), le karaté (7) la boxe (7), la lutte, le golf et les sports équestres (5), le beach volley (4), la natation, le cyclisme et les sports boules (3), l'haltérophilie, le triathlon, le tennis, le tir et la pétanque (2) et l'escrime et la gymnastique (1).

Les Jeux Méditerranéens (Tarragone-2018) se dérouleront dans 16 communes de la région et accueilleront 33 disciplines sportives, 4000 sportifs de 26 nationalités différentes, 1000 juges et représentants internationaux, 1000 journalistes, 3500 bénévoles et plus de 150.000 spectateurs.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...