Foot: Le Raja parviendra-t-il à retrouver la sérénité ?

Menara.ma / .
14.09.2018
10h50
Partager Version imprimable Commenter (0)
Tifo des ultras rajaouis lors d'un match de Coupe du monde des clubs | Archives
Tifo des ultras rajaouis lors d'un match de Coupe du monde des clubs
Le Raja de Casablanca ambitionne l'actuelle saison de rompre avec les crises qui ont secoué le club au cours des dernières années et retrouver le chemin des titres.

Pour redorer le blason du club, les dirigeants des Verts ont misé sur la stabilité du staff technique en prolongeant d'une année supplémentaire le contrat du technicien espagnol Juan Carlos Garrido qui a mené le Raja, la saison écoulée, vers un sacre en Coupe du Trône et une 6ème place dans la Botola Pro Maroc Telecom, avec 48 points.

Après avoir tourné la page de l'ancien président Said Hasbane, durant laquelle le club casablancais a plongé dans la plus grande crise financière de son histoire, en plus de la grève des joueurs, le Raja a fait appel à l'expérience de M’hamed Aouzal pour diriger une commission provisoire chargée des affaires courantes jusqu’à l’élection d’un nouveau président.

Nouveau président

Maintenant que le club semble sorti de sa crise de gestion suite à l'élection, jeudi soir, d'un nouveau président en la personne de Jaouad Zyate, la question qui se pose actuellement avec insistance est de savoir si le Raja est vraiment arrivé au bout de ses peines pour retrouver la sérénité et la stabilité administrative qui lui ont permis de truster les titres, notamment pendant les deux dernières décennies.

Surfant sur la vague de leur succès face au Chabab Rif Al Hoceima (6-0), pour le compte de la 1ère journée de la Botola, les Verts ont décroché un billet pour les quarts de finale de la Coupe de la CAF, en écrasant les Ghanéens d'Aduana Stars (6-0), tout en se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe du Trône en battant le KAC de Kénitra par 3 buts à 1), envoyant ainsi des signaux forts attestant de la volonté du Raja de reprendre le fauteuil du leader.

Début de saison magistral

Force est de constater que ce début de saison magistral des Verts est dû en grande partie à une formation qui combine renouveau et expérience mais aussi un style de jeu offensif axé sur le trio Mouhcine Iajour, Zakaria Hadraf et Abdelilah Hafidi.

L'ancien cadre de la direction technique nationale, Fathi Jamal, a également joué un rôle central après son retour parmi les Verts en tant que directeur technique. L’ancien entraineur du Raja a réussi à recruter huit nouveaux éléments durant le mercato estival malgré les problèmes financiers du club.

Le Raja a ainsi pu engager le milieu défensif sénégalais Ibrahima Baye Niassé, l’ex-pépite du Moghreb Tétouan, Anas Jebroun, l’attaquant Soufiane Rahimi, les milieux de terrain Saifeddine Alami et Salaheddine El Bahi, les défenseurs centraux Ilyas Haddad et le Libyen Sanad Al Ouarfali et l'attaquant ougandais Mohamed Chaabane tout en faisant signer des contrats professionnels à 3 de leurs meilleurs jeunes, à savoir Zakaria El Habti, Abdou Madkour, et Riad Idbouiguiguine.

La direction technique du club casaoui est également parvenue à renouveler les contrats de quatre piliers de l’équipe, en l’occurrence Badr Banoune, Abdeljalil Jbira, Omar Boutayeb et Mohamed Oulhaj.

Finaliste de la Coupe du Monde des clubs 2013 face au Bayern de Munich, le Raja Casablanca détient, entre autres, 11 titres de Botola, 3 Ligue des champions, 1 Coupe de la CAF, 8 Coupes de Trône et 1 Coupe afro-asiatique.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...