Le Maroc accueille la 1ère communication spatiale au monde arabe

Menara avec map / .
29.12.2017
16h09
Partager Version imprimable Commenter (0)
Satellite dans l'espace | Ph: Archives
Satellite dans l'espace
La première communication avec la station spatiale internationale "ISS" à partir d’un pays du monde arabe se fera au Maroc et précisément à Rabat, le 03 janvier prochain.

Cet événement, une première dans les pays de la région MENA, coïncide avec le lancement réussi du Satellite Mohammed VI-A, et permettra au royaume de devenir "une puissance spatiale" incontournable dans la région.

Organisée dans le cadre du programme Radio Amateur ISS (ARISS), en partenariat avec la fondation de l'espace "KSF Space", la NASA, l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et Maroc Telecom, cette communication s'assigne pour principal objectif la promotion de la recherche et l’innovation dans le domaine des télécommunications spatiales à même de renforcer la position du royaume comme nouvel acteur de l'innovation technologique et spatiale. Elle réaffirme également le leadership du royaume sur les plans régional et arabe et consacre l'entrée du pays dans le cercle très convoité des pays disposant de la technologie des télécommunications spatiales.

Hébergé à l’École Nationale Supérieure d’Analyse des Systèmes (ENSIAS) à Rabat, cet événement regroupera l’écosystème marocain et international dans le dessein de promouvoir la recherche, l’innovation et les services à hautes valeurs ajoutées basées sur les télécommunications spatiales, et honorera l'élite scientifique marocaine œuvrant dans ce domaine.

La Station spatiale internationale (abrégée en SSI1, ou ISS, d'après son nom en anglais: International Space Station) est une station placée en orbite terrestre basse, occupée en permanence par un équipage international qui se consacre à la recherche scientifique dans l'environnement spatial. Ce programme, lancé et piloté par la NASA, est développé conjointement avec l'agence spatiale fédérale russe (FKA), avec la participation des agences spatiales européenne, japonaise et canadienne.

Dans une déclaration à la MAP, le Directeur général de la fondation de l'espace "KSF Space" Mohamed Kayyali, a indiqué que le Maroc qui abrite cet évènement inédit dans l'histoire du monde arabe a été parmi les premières nations à promouvoir la recherche dans le domaine technologique et aérospatiale, soulignant que le royaume accorde une grande importance à la promotion de la technologie et de la recherche scientifique, à la lumière de la dynamique que connait le pays et en faveur de son développement et rayonnement.

Il s’est félicité de la volonté affichée par les universités marocaines et plus spécialement l’ENSIAS dans l’accueil de cette expérience au niveau de la région du MENA, faisant remarquer que la communication avec l'ISS se fera entre un astronaute de la NASA qui sera interrogé par une vingtaine d’étudiants de ladite école sur plusieurs questions en relation avec les sciences et technologies de l’espace et la vie dans la station.

La communication avec la station spatiale sera accompagnée par un ensemble d’interventions de qualité animées par plusieurs experts et chercheurs internationaux en présence de représentants de l’aérospatiale de la NASA et de KSF Space, a ajouté le responsable.

Cette communication spatiale a comme principal but d’inciter les étudiants marocains à poursuivre des carrières en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques grâce à cette opportunité de communication radioamateur avec l'équipage de l'ISS en orbite, a affirmé le directeur de KSF, faisant savoir que le lancement du satellite Mohammed VI-A et cette téléconférence spatiale ouvriront plus d’opportunités à la communauté universitaire pour devenir plus consciente des avantages substantiels de l'exploration de l’espace et de se familiariser avec les technologies spatiales.

Le parrain de cet évènement historique abrité par le Maroc n’est autre que "KSF Space", qui est une fondation à but non lucratif enregistrée au Royaume-Uni et fondée à l'origine pour permettre un accès économique à l'orbite terrestre basse (LEO).

La fondation a choisi le Maroc comme destination afin d’encourager les universités à développer des missions aérospatiales en utilisant de petits satellites et des microsatellites en vue de jouer des rôles plus importants dans le développement des futures missions spatiales scientifiques, a conclu M. Kayyali.

Il est à rappeler que la Station spatiale internationale est placée en orbite terrestre basse à environ 400 km d’altitude depuis le 20 novembre 1998 et accomplit 16 rotations par jour autour de la Terre. Elle est occupée en permanence par un équipage international qui se consacre à la recherche scientifique dans l'environnement spatial. Ce programme, lancé et piloté par la NASA, est développé conjointement avec l'agence spatiale fédérale russe (FKA), avec la participation des agences spatiales européenne, japonaise et canadienne.

Quant au programme "Amateur Radio on International Space Station" (ARISS) (radio Amateurs à bord de la Station Spatiale Internationale) est un programme qui offre aux étudiants et aux radioamateurs une opportunité de tenter l’expérience en parlant directement avec des radioamateurs à bord de la station spatiale internationale.

L’événement sera rehaussé par la présence de plusieurs chercheurs et scientifiques nationaux et internationaux. Le grand public est également convié à assister à cette communication avec l’équipage de la SSI et la discussion sera diffusée en direct sur les réseaux sociaux de la fondation KSF Space.

Avec cette conscience historique pour le domaine de la technologie spatiale, le Maroc s'est offert une entrée par la grande porte dans le cercle restreint des pays avancés en matière de technologie spatiale et marque ainsi une percée majeure dans la maitrise de cette technologie.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...