Obama dit "des choses fausses"

afp
14.09.2012
17h41
Partager Version imprimable Commenter (0)
Mitt Romney, le candidat républicain à la Maison Blanche, en meeting le 13 septembre 2012 à Fairfax | afp
Mitt Romney, le candidat républicain à la Maison Blanche, en meeting le 13 septembre 2012 à Fairfax
Mitt Romney, le candidat républicain à la Maison Blanche, a mis en doute l'honnêteté de Barack Obama et affirmé vendredi que le président sortant était susceptible de dire des "choses fausses"

"Je pense que le principal défi auquel j'aurai à faire face durant les débats c'est que le président a tendance à... Comment le dire? A tendance à dire des choses fausses", a déclaré Mitt Romney dans une interview à la chaîne ABC News.

"C'est difficile de se dire: vais-je passer mon temps à corriger des choses inexactes? Ou est-ce que je vais passer mon temps à parler des sujets que je veux aborder?", a-t-il ajouté, précisant qu'il devait encore définir une stratégie.

Les deux candidats à la présidentielle du 6 novembre s'affronteront lors de trois débats particulièrement attendus: le 3 octobre à Denver (Colorado, ouest), le 16 à Hempstead (New York, nord-est) et le 22 à Boca Raton (Floride, sud-est).

Le candidat républicain est sur la défensive après avoir été tancé ces derniers jours par les démocrates sur des déclarations faites au sujet de la politique étrangère jugées malheureuses.

Le président Barack Obama a accusé Mitt Romney de "tirer d'abord et viser ensuite", après que celui-ci eut critiqué la réaction de l'administration à des attaques anti-américaines en Egypte et en Libye, où quatre Américains sont morts dont l'ambassadeur.

Le républicain évoquait en particulier un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis au Caire qui condamnait le film à l'origine des manifestations en Egypte et en Libye. Pour le rival de Barack Obama, l'administration du président démocrate a commis "une erreur" en publiant un communiqué "solidaire envers ceux qui s'étaient introduits dans notre ambassade en Egypte au lieu de condamner leurs actes".

Dans son interview à ABC, M. Romney a dit qu'il maintenait ses déclarations: "Je pense que le communiqué était inapproprié et je l'ai souligné".

A un peu plus de 50 jours de l'élection, Mitt Romney est toujours derrière Barack Obama dans les Etats clés qu'il devra remporter s'il veut être élu. L'avance du président n'est toutefois pas très importante.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...