Coup d'envoi du festival de Taounate d'El Aïta Jeblia

MAP
04.08.2012
15h42
Partager Version imprimable Commenter (0)
Ville de Taounate | Archives
Ville de Taounate
La 1ère édition du festival national de Taounate des arts d'El Aïta Jeblia a été ouverte, vendredi soir, en présence du ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi.

S'exprimant à cette occasion, M. Sbihi a relevé que ce festival national s'inscrit dans le sillage d'une stratégie visant à sensibiliser sur la nécessité de valoriser la diversité culturelle de notre pays et à diffuser les valeurs d'ouverture, de dialogue et d'échange.


Si on a pu aujourd'hui dédier à l'Art d'El Aïta son propre festival, c'est grâce aux efforts consentis par toutes les parties, a indiqué le ministre, soulignant qu'il incombe à tout le monde de favoriser son développement à même de le hisser aux festivals nationaux qui ont du succès.

Il a également relevé que cette expression musicale a été capable de franchir tous les obstacles, et de garantir sa survie en dépit du manque d'encouragement, et ce grâce à deux facteurs, à savoir l'authenticité et l'ancrage de cet art dans les esprits, d'une part, et les efforts déployés par les générations d'artistes pour préserver cette musique et nous la faire parvenir, d'autre part.

Cette soirée d'ouverture a été animée par la troupe Elkerfti (Tanger), la troupe de la danse populaire (Taounat), la troupe Essrifi (Tanger), la troupe d'Ahmed Elhassani (Tétouan) et la troupe de Maya Aïcha des sources Oum Rabie.

Organisé par le ministère de la Culture, en collaboration avec la Province et la municipalité de Taounate, cet évènement a été également l'occasion de rendre hommage à des artistes de renommée d'El Aïta Jeblia, à savoir Chema Zaz (Taounat), Mohamed El Kerfiti (Larache), et mohamed Elaroussi (Taounat).

Outre la ville de Taounate, la chanson d'El Aïta s'est déveoppée dans les villes de Safi, Casablanca, El Jadida, Beni Mellal, Khouribga, Marrakech, Kalaât Sraghna, Kénitra et Khénifra. Elle s'inspire de la vie sociale de l'homme marocain et repose souvent sur les thèmes de l'Amour, le plaisir, la beauté et la nature.

Cet évènement, qui se poursuit jusqu'au 5 août, s'est déroulé en présence du secrétaire général du ministère de la culture, Mohamed Gouitaa, des directeurs centraux du ministère, des autorités provinciales, de députés et de conseillers parlementaires.
 

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...