Festival Ibn Battouta: promouvoir les valeurs de paix et de tolérance

Menara.ma / Younes Taleb
10.11.2017
13h04
Partager Version imprimable Commenter (0)
Le président fondateur de l'Association marocaine Ibn Battouta, Aziz Benami (c), le 9 novembre 2017 au Centre culturel Ahmed Boukmakh à Tanger. | Menara.ma
Le président fondateur de l'Association marocaine Ibn Battouta, Aziz Benami (c), le 9 novembre 2017 au Centre culturel Ahmed Boukmakh à Tanger.
La ville de Tanger célèbre du 9 au 12 novembre courant la pluralité et la diversité, après le lever de rideau jeudi sur la deuxième édition du prestigieux Festival international Ibn Battouta.

Cette manifestation, initiée par l'Association marocaine Ibn Battouta, ambitionne de promouvoir les valeurs de paix, de tolérance et de l’interculturalité dans le monde.

Le programme de cette édition comprend une série de rencontres culturelles et scientifiques, des expositions d’art plastique et de nombreux concerts musicaux et pièces théâtrales animés par des artistes marocains et étrangers de renom.

La deuxième édition, placée sous le thème "Les voyageurs, des ambassadeurs de la paix", a été préparé par des centaines de volontaires venus du Maroc et du monde entier, montrant ainsi leur grand amour pour le personnage d’Ibn Battouta et leur attachement à la tolérance.

Dans une interview pour Menara.ma, le président fondateur de l'Association marocaine Ibn Battouta, Aziz Benami, a souligné que la première édition, tenue en février dernier, était « un petit démarrage » et que l’actuelle édition propose un programme plus riche. Détails.

Bonjour M. Benami, un commentaire sur la programmation de cette édition…

M. Benami : Aujourd’hui nous nous trouvons avec un programme très riche et chargé avec la participation de plusieurs personnes. La particularité de cette seconde édition c’est le volontariat. Tous les artistes et exposants, qui sont présents avec nous, sont des volontaires. Nous avons essayé de diversifié la programmation, par exemple pour les spectacles, nous avons une soirée arabo-andalouse, une autre africaine et également une dédiée aux jeunes, mais toujours dans la thématique : promouvoir les valeurs universelles, à savoir la paix et la tolérance.

Est-ce qu’on peut parler actuellement d’un vrai démarrage du Festival international Ibn Battouta ?

M. Benami : On est dans le démarrage malgré le fait qu’actuellement on se trouve avec toutes les difficultés de préparations, qui ont duré des mois, car nous avons travaillé avec un programme à volontaires. Toutefois, je pense que ce projet aura une grande réussite dans l’avenir surtout que nous avons essayé d’impliquer la société civile. Il y a beaucoup d’associations et de volontaires à travers le monde qui nous ont aidé.

Ce festival a un objectif derrière qui est de rassembler toutes les énergies de la société civile pour dire aux gens qu’ensemble nous pouvons faire quelque chose de beau et de grand. C’est ça notre vision à long terme. Nous avons travaillé sur la promotion il y a quelques mois et nous avons eu vraiment un grand intérêt de la part de plusieurs personnes de l’étranger qui sont aujourd’hui avec nous, venant des Etats-Unis, de la Norvège, du Pakistan, des Emirats arabes unis... Toutes ces personnes sont venues avec un grand amour pour célébrer la paix et la tolérance à travers ce festival.

Quel mot vous pouvez adresser aux gens qui hésitent toujours de se rendre au festival ?

M. Benami : Je leur dis qu’ils vont rater un grand spectacle, une grande exposition et de belles rencontres avec de grandes personnalités de la culture et de l’art. La particularité de ce festival c’est que c’est ouvert pour tout le monde. On ne vend pas de ticket, il suffit juste de s’enregistrer sur le site.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...