Laâyoune célèbre la littérature arabe et africaine

Menara avec map / .
27.04.2018
10h23
Partager Version imprimable Commenter (0)
Ville de Laâyoune | Ph: Archives
Ville de Laâyoune
Le coup d'envoi de la 9ème édition du forum "les sources de la littérature arabe", organisée par l’association Annajh pour le développement social, a été donné jeudi à Laâyoune.

Des hommes de lettres, des poètes et des universitaires de différents pays arabes et africains participent à cette manifestation culturelle, baptisée "session Cheikh Sidi Al-Mokhtar Al-Kounti" et consacrée à "la littérature de résistance dans le continent africain", selon les organisateurs.

La rencontre se propose d’étudier et d’examiner la richesse et l’intensité des œuvres de poètes et écrivains africains qui se sont mobilisés et engagés dans la lutte pour la libération de leurs pays du joug du colonialisme durant la période pré-indépendance notamment au Mali, au Nigéria, en Mauritanien, en Tunisie, en Gambie, en Guinée et en Algérie.

"La littérature résistante au Maroc" fera également l’objet d’un séminaire dans le cadre de ce forum qui mettra aussi en lumière les œuvres de l’école Kontie (fondée par Cheikh Sidi Al-Mokhtar Al-Kounti (1730-1811), figure marquante de la résistance à l’implantation coloniale en Afrique de l’Ouest.

Au programme figurent également la présentation d’expériences littéraires et soufies de certains érudits et hommes de lettres de différents pays, des expositions de manuscrits, des publications de l’association Annajah et d'arts plastiques, outre des cérémonies de signatures de livres.

Dans une allocution à l’ouverture du forum, le président de l’association organisatrice, Khouna Maelainine, a souligné que cette rencontre est consacrée aux héros de la littérature pré-indépendance en Afrique et à leur combat pour mobiliser les peuples du continent contre les puissances coloniales, notant que "le combat engagé aujourd’hui en Afrique est celui de la promotion de la culture, de la science, de la pensée et de la création".

La cérémonie d’ouverture, qui s’est déroulée en présence du secrétaire général de la wilaya de Laâyoune-Sakia El Hamra, Bouabid El Guerab, de notables et d’acteurs locaux, a été marquée par la signature de conventions de partenariat entre, d'une part, l’association Annajah, et, d’autre part, la faculté des lettres et des sciences humaines de Tétouan, le Groupe Cheikh Sid Al Mokhtar El Kenti de Mauritanie, le centre des études et des recherches d’Oujda et l’instance Cheikh Mhamed El Kenti.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...