Pendant Ramadan, jeûne et solidarité vont de pair

Menara avec map / Safaa Bennour
25.05.2018
17h27
Partager Version imprimable Commenter (0)
Paniers de ramadan | Ph: Archives
Paniers de ramadan
Mois de charité et d'altruisme par excellence, le Ramadan réinvite à se ressourcer des vraies valeurs du partage et du vivre ensemble.

Les jeûneurs y puisent de sublimes leçons spirituelles et humaines et manifestent durant ce mois béni une solidarité sans faille et une grandeur d'âme inégalée. Leur souci est de se rapprocher de Dieu et de faire perpétuer la cohésion sociale et la tolérance telles que sont prônées par l'Islam.

Chez les Marocains, cette solidarité est de surcroît enracinée profondément dans leurs mœurs. Jeunes bénévoles, associations et familles se donnent amplement à des actions caritatives tous azimuts durant ce mois sacré et tendent volontiers la main aux démunis et à toute personne se trouvant dans le besoin.

C'est le cas particulièrement de l'Association Namae pour le Développement et la Culture qui, depuis sa création, a inscrit plusieurs activités d'entraide sociale dans son agenda ramadanesque. Son président, Souhail Ezzine, qui décrit combien ces opérations créent la joie chez les familles bénéficiaires, fait état de différentes actions menées par l'association durant ce mois particulier de l'année, afin de cibler différentes franges de la société chacune selon ses besoins.

Distribution de couffins aux pauvres et veuves, organisation d'opérations d'Iftar Assaim ou encore offre de cadeaux et de vêtements aux enfants malades, sont entre autres activités initiées par l'Association et qui ne convergent que vers un seul but, celui de venir en aide aux personnes nécessiteuses et se rapprocher de Dieu, confie M. Ezzine à la MAP.

Une centaine de jeunes s'organisent dès les premières heures de chaque journée pour s'approvisionner en produits alimentaires nécessaires à la rupture du jeûne. Préparé et ensuite emballé soigneusement dans des sacs en carton, le Ftour est placé par les bénévoles de l'association dans des mosquées de la ville de Salé, comme il peut trouver son chemin vers des voyageurs qui se sont vus empêcher de se retrouver parmi les leurs le temps du Ftour.

"Nos équipes se dispatchent sur des mosquées ainsi que des points de péage de l'autoroute pour distribuer des Ftours", souligne-t-il, avant d'ajouter que l'objectif escompté pour ce Ramadan 1439 est de livrer 6.000 repas à raison de 200 par jour.

Au-delà, l'Association fournit des couffins composés de denrées alimentaires de base en faveur de certaines familles démunies, scrupuleusement identifiées par une commission ad hoc, souligne le président, précisant que l'Association a établi un plafond de 150 couffins dans le cadre de cette offre. Et à la veille du Aid El Fitr, l'Association programmera des actions caritatives ayant pour finalité de donner sourire à quelques enfants accueillis dans des services d'oncologie pédiatrique à Rabat, avec qui des bénévoles de l'Association partagent des moments festifs et leur offrent des cadeaux à l'occasion de l’avènement de l'Aid.

Durant ce mois béni, la solidarité s'illustre sous différentes formes, à la maison de retraite Ain Al Aouda, de jeunes bénévoles ont également répondu présents. Ils viennent quotidiennement en aide aux 33 pensionnaires de ce centre, où ils leur préparent de délicieux Ftours. L'objectif étant de partager des temps forts de joie et de convivialité, indique le responsable chargé de la gestion de ce centre, Aziz Ahnane.

De même, certaines associations de la région de Rabat-Salé-Kénitra font montre de sensibilité et d'empathie envers ces pensionnaires, en animant, notamment à la veille du Aid El Fitr, des soirées religieuses et spirituelles dans une ambiance chaleureuse et conviviale, leur espoir est de les aider à retrouver la joie de vivre, quoiqu'ils sont loin de leurs proches, ajoute-t-il.

Accomplir son jeune et faire perdurer des actions solidaires c'est cultiver la joie et la paix. Ceci rime parfaitement avec les principes sacrés d'un islam fédérateur et modéré ainsi que les nobles traditions du partage ancrées de longue date dans l'esprit des Marocains, mais celles-ci sont appelées, plus que jamais, à résister au temps en les inculquant, encore plus, aux futures générations.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...