L’IRCAM célèbre le nouvel an amazigh 2969

Menara avec MAP / .
15.01.2019
10h35
Partager Version imprimable Commenter (0)
L'IRCAM célèbre le nouvel an amazigh 2969 | Ph: MAP
L'IRCAM célèbre le nouvel an amazigh 2969
L’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) a célébré, lundi à Rabat, le nouvel an amazigh 2969.

Le "Id innayer" (nouvel an en amazigh) a été célébré, cette année, sous le thème "innayer, un moment de transmission culturelle et de communication intergénérationnelle" et ce, pour sa portée culturelle, symbolique et anthropologique ancrée non seulement dans l'histoire du Maroc, mais également dans celle de la région Afrique du Nord toute entière.

La célébration de ces rituels collectifs est une occasion propice pour l'échange de connaissances et d'idées entre différentes générations, d'autant qu'elle constitue, outre son aspect festif, un moment de partage des éléments de la mémoire et de l'histoire entre les individus et les communautés.

Dans une déclaration à la presse, le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukkos, a mis en avant l'importance historique et symbolique que revêt la célébration du nouvel an amazigh, notant qu'elle reflète parfaitement la profondeur historique de cette civilisation.

Il a, par ailleurs, précisé que cette fête concerne tous les Marocains, ajoutant que l'IRCAM a veillé à accueillir nombre de citoyens parlant la langue amazighe et d'autres langues afin de lever le voile sur l'héritage culturel amazigh.

L'amazigh est un patrimoine commun à tous les Marocains sans exception, a estimé M. Boukkos, insistant sur le fait que ces festivités favorisent le brassage, l'échange et la cohésion entre tous les affluent de la culture amazighe.

Pour sa part, Abdeslam Boumisser, chercheur à l'IRCAM et membre du comité organisateur, a précisé que l'institut veille, depuis sa création, à fêter l'an amazigh, considéré comme une célébration des valeurs amazighes.

Il a également rappelé que le nouvel an amazigh est célébré dans plusieurs autres pays, l'année amazighe étant considérée comme une valeur populaire commune, appelant à faire de cette date un jour férié, à l'instar du nouvel an grégorien et celui de l'hégire.

Cette cérémonie a été marquée par la projection d'une vidéo mettant en avant les principales actions et activités de l'IRCAM en termes d'éducation et d'encadrement, ainsi que par la présentation du nouveau site électronique de l'institut, outre la tenue d'une exposition de tableaux, dans une ambiance agrémentée de chants de la troupe d'Ahidous Iaachaqen.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...