Hayat Saïdi promeut à Vienne son concept de femmes artistes du monde

Menara avec map / .
07.12.2016
14h11
Partager Version imprimable Commenter (0)
L'artiste-peintre marocaine Hayat Saïdi | Ph: Archives
L'artiste-peintre marocaine Hayat Saïdi
La 9ème édition de l’événement artistique "Women Art World’’ s’est déroulée du 2 au 6 décembre à Vienne, à l’initiative de l’artiste-peintre marocaine Hayat Saïdi.

La 9ème édition de l’événement artistique "Women Art World’’ s’est déroulée du 2 au 6 décembre à Vienne, à l’initiative de l’artiste-peintre marocaine Hayat Saïdi qui a été à l’origine de la création de cette plate-forme destinée à promouvoir la création féminine dans le domaine des arts plastiques.

Cet événement a été marqué par une programmation aussi diverse qu’éclectique, réunissant des plasticiennes de différentes nationalités et différents styles mais qui partagent toutes les mêmes valeurs à savoir la paix, l’ouverture et la tolérance. Trois fondamentaux qui sont à la base de la création de cette alliance artistique féminine d’envergure internationale.

"L’idée de créer l’association Women Art World m’est venue en 2007 à mon retour au pays après de longues années passés dans la ville italienne Milan au bénéfice d’une résidence artistique’’, a indiqué à la MAP cette artiste qui manie avec passion les pinceaux depuis plus de 25 ans.

Ce "WAW" comme elle se plaît à le désigner, est une manière de faire rencontrer des femmes de différentes nationalités et écoles en vue promouvoir la création féminine, favoriser les échanges et le dialogue des cultures, souligne Mme Saïdi qui a également assumée, parallèlement à son événement, le rôle de membre du jury du symposium international de Vienne organisée durant la même période à la galerie viennoise Art Opia et qui a réuni des artistes peintres principalement arabes.

Pour cette plasticienne qui est passée du figuratif à l’abstrait, toujours à la recherche de cette insaisissable lumière et de traits évocateurs de spiritualité, les artistes ne doivent pas se claquemurer dans leurs ateliers mais plutôt aller à la rencontre de l’autre et la découverte des autres cultures, d’univers nouveaux et lointains.

Cette passion pour l’art et ce militantisme ont d’ailleurs été derrière son choix d’organiser une exposition intitulée ‘’Art et environnement’’ et ce, en marge de la conférence internationale sur les changements climatiques COP 22 organisée du 7 au 18 novembre dernier à Marrakech.

L’exposition qui se prolonge jusqu’à fin décembre au Musée de Marrakech, résume en 35 toiles les défis environnementaux actuels et incite le regardant à changer de comportement pour de bonnes pratiques respectueuses de l’environnement. Un cri d’espoir lancé par une artiste engagée.

Présente pour la première fois à Vienne, Hayat Saïdi n’a pas caché son admiration pour la somptueuse capitale autrichienne, un musée à ciel ouvert et une animation artistique en effervescence, souhaitant pouvoir à l’avenir tisser des liens avec les artistes autrichiennes pour contribuer à la promotion des échanges culturels entre le Maroc et l’Autriche.

Née à Fès il y a 55 ans mais revendiquant jalousement des origines dans la région du Rif, Hayat Saïdi exprime son regard sur la société notamment sur la condition de la femme marocaine et ce, à travers un message artistique abstrait, propice à l’imagination pour une lecture libre et passionnée.

Elle compte à son actif de nombreuses expositions au Maroc et à l’étranger depuis le début des années 90. Mais c’est en s’installant à Milan qu’elle parvient à relever le challenge de l’internationalisation. Preuve ses expositions dans de prestigieuses galeries internationales et aussi de nombreuses distinctions, entre autres, le prix palme d’or à Monaco, le Prix ‘’Minerva’’ décerné par l’Académie des Arts en Italie, un oscar de l’art visuel à Monte-Carlo, une Médaille d’étain à l’Académie Arts Sciences et Lettres à Paris ou encore le Grand prix art visuel à Cannes.

La reconnaissance de son talent a été consacrée par sa sélection parmi les 50 artistes retenus sur les 580 à la biennale internationale de Lecce (Italie) et également sa participation en 2012 à la prestigieuse biennale internationale de Rome.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...