Les mères, victimes de violences, vecteurs de paix

Menara.ma / .
04.05.2018
16h56
Partager Version imprimable Commenter (0)
Violence femme | Archives
Violence femme
Premières victimes de la violences dans ses formes diverses, les mères sont appelés à jouer un rôle majeur dans la construction de la paix.

Partout dans le monde, des hommes, des organisations ou encore les pouvoirs publics montrent de plus en plus leurs limites face à la montée de la violence dans ses diverses formes, notamment à cause de la guerre.

Alors que les acteurs sécuritaires tentent le plus souvent de répondre à la violence par la violence, d'autres tentent de trouver des solutions alternatives.

L'idée pour certains est de s'attaquer aux racines du mal, agir alors qu'il est temps avec un acteur clé: la mère.

" La paix commence à la maison" explique Anne-Claire de Liedekerke, présidente de Make Mothers Matter, une organisation internationale qui a pour but de promouvoir le rôle essentiel des mères.

"Il faut inculper la culture de la non-violence aux enfants dès leur plus jeune âge " affirme Anne-Claire de Liedekerke en marge d'une conférence, organisée le 3 et 4 mai à Casablanca, qui met en avant le rôle des mères pour la paix.

Le rôle que peuvent jouer les mères dans la paix est d'autant plus pertinent qu'elle sont les premières victimes de la violence, ajoute-elle. La résolution 1325 des Nations-Unis est en cela fondamentale assure Anne-Claire de Liedekerke.

Le Maroc, selon elle, a tout intérêt à jouer un rôle leader en Afrique dans l'application de ce texte qui reconnait l'impact différencié des conflits sur les femmes et les filles ainsi que leur rôle central dans la prévention, le règlement des conflits et la consolidation de la paix.

Il s'agit, notamment, comme l'ont exprimés les intervenants lors de la conférence, d'encourager l’établissement du National Action Plan (NAP) comme étape de la mise en œuvre de la résolution.

Le plan vise à renforcer le rôle des mères dans la prévention des conflits, les négociations de paix, la consolidation et le maintien de la paix, et dans les réponses humanitaires et la reconstruction apres guerre.

Faut-il pour cela qu'elles soient en capacité d'agir. C'est le grand défi quant on sait le pourcentage infime de femmes occupant des postes décisionnels dans le monde.
 

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...