Japon: le gouvernement ne croit plus aux soucoupes volantes

afp / .
04.04.2015
11h03
Partager Version imprimable Commenter (0)
Le ministre japonais de la Défense, Gen Nakatani, le 30 mars 2015 à Tokyo | afp
Le ministre japonais de la Défense, Gen Nakatani, le 30 mars 2015 à Tokyo
Le gouvernement du Japon, qui avait cru un temps plausible l'existence des Ovni, fait marche arrière:

Le ministre de la Défense a assuré le plus sérieusement du monde ne jamais avoir eu vent d'une violation de l'espace aérien nippon par de petits hommes verts.

"Quand les forces d'auto-défense (FAD) détectent la présence d'un objet volant non identifié dans le ciel japonais, elles envoient si nécessaire des avions de chasse pour vérifier", a déclaré Gen Nakatani au Parlement.

"Les soldats trouvent parfois des oiseaux ou des objets volants autres que des avions, mais à ma connaissance, il n'a jamais été découvert d'Ovni venu d'un autre endroit que la Terre", a poursuivi le ministre.

Homme d'Etat rigoureux réputé pour bien connaître ses dossiers, il répondait à une question du folklorique sénateur "Antonio" Inoki.

Cet ex-catcheur reconnaissable à son écharpe rouge voulait savoir si le Japon traquait d'éventuels martiens et si des "études étaient menées sur eux". Et de rappeler que lui-même avait subrepticement aperçu un jour un mystérieux objet volant.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement japonais se préoccupe de ces questions incongrues.

En 2007 déjà, le Conseil des ministres avait adopté une résolution dans laquelle il ne "confirmait pas l'existence d'Ovni".

Toutefois, le porte-parole de l'époque, Nobutaka Machimura, et le ministre de la Défense, Shigeru Ishiba, avaient rétorqué qu'"à titre personnel", ils n'étaient pas de cet avis.

"Dans les films Godzilla, les FAD sont mobilisées", avait remarqué le ministre, s'étonnant que rien n'ait été fait jusque-là pour fixer un "cadre légal" en cas d'invasion extra-terrestre.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...