Clôture du festival Jawhara: un public conquis par Dounia Batma

Menara avec map / .
13.08.2018
09h14
Partager Version imprimable Commenter (0)
La chanteuse marocaine Dounia Batma, lors de la 15ème édition du Festival des Plages de Maroc Telecom | Ph: Mahdi
La chanteuse marocaine Dounia Batma, lors de la 15ème édition du Festival des Plages de Maroc Telecom
La star marocaine Dounia Batma a conquis le public d'El Jadida, dimanche soir, pour la soirée de clôture de la 8ème édition du festival international Jawhara.

L'ancienne vainqueur de "Arab idol" a fait une entrée des plus remarquées sur scène en chantant l'hymne national, repris en chœur par un public estimé à plus de 300.000 festivaliers.

Depuis sa montée sur scène, la fête n'a connu aucun instant de répit. L’ambiance est montée crescendo avec un florilège puisé dans la richesse du répertoire de la musique marocaine et la diversité de ses rythmes, dont "Siniya", "Ould Aami", "Sabri Sabri", "Mama Mia", et "Dour biha ya chibani".

Sourire aux lèvres et drapée des couleurs nationales, la star a clôturé son concert en beauté en interprétant merveilleusement l’immortelle chanson d'Abdellah Issami "Sawt Al Hassan".

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de son spectacle, Dounia Batma s’est dite fière et heureuse de participer à la 8ème édition du festival Jawhara, remerciant chaleureusement le public doukkali pour sa chaleur et son adhésion.

Se félicitant de l’organisation de cette manifestation dans "les meilleures conditions", la chanteuse a dit que le festival international Jawhara est devenu au fil des années une étape incontournable pour de nombreux artistes.

Prenant le relais après le concert de Dounia, le chanteur du chaâbi Adil Miloudi, accompagné de sa darbouka, a mis le feu sur scène, entraînant le public avec lui dans une ambiance électrique grâce à des chansons comme "L’Mima", "Mafiosi" ou encore "Jenentini".

Passant de la chanson chaâbi aux rythmes du Raï, Adil Miloudi a été au rendez-vous et a tenu ses promesses en faisant vibrer ses fans avec des rythmes bien distingués.

Sur la scène de la ville voisine d'Azemmour, Said Mosker et Abdelbasset Lamriki ont occupé l'affiche, tandis que les habitants de Bir Jdid, autre localité abritant les concerts du festival, avaient droit à une soirée bien animée avec les chanteurs Lbenj et Aziz Al Maghribi.

En alternant culture, théâtre, sport et musique, le festival de Jawhara initié par l’Association des Doukkali, sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, se veut l'occasion de découvrir les lieux emblématiques de la province d’El Jadida.

Sur le même sujet

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...