Les enfants de Johnny Hallyday contestent le testament de leur père

Menara.ma / .
13.02.2018
09h05
Partager Version imprimable Commenter (0)
Laura Smet et David Hallyday
Laura Smet et David Hallyday
Deux des enfants du chanteur Johnny Hallyday, décédé en décembre dernier, David Hallyday et Laura Smet, vont contester en justice le testament de leur père.

Deux des enfants du chanteur Johnny Hallyday, décédé en décembre dernier, David Hallyday et Laura Smet, vont contester en justice le testament de leur père, les déshéritant totalement au seul bénéfice de sa dernière épouse Laeticia, rapportent lundi les médias français en citant leurs avocats.

La star de la chanson française, qui partageait sa vie entre la France, les États-Unis et l'île de Saint-Barthélémy, a laissé derrière lui un important patrimoine immobilier, outre les royalties de ses chansons (environ 1.300, dont une très grande partie en qualité d'interprète), des voitures de collection, des motos...

Johnny avait quatre enfants: David, l'aîné, dont la mère est la chanteuse Sylvie Vartan, Laura Smet née de son union avec l'actrice Nathalie Baye, et Jade et Joy adoptées avec sa dernière femme.

Selon les indications rapportées par les médias, le testament prévoit que l'ensemble du patrimoine de Johnny et la totalité de ses droits d'artiste seraient exclusivement transmis à son épouse Laeticia par l'effet de la loi californienne, et qu'en cas de décès de cette dernière, l'ensemble des biens du chanteur seraient exclusivement transmis à ses deux filles Jade et Joy par parts égales.

Laura Smet a demandé à ses avocats "de mener toutes les actions de droit" pour contester ces dispositions prises en vertu du droit de Californie où l'artiste résidait une partie de l'année avec son épouse Laeticia et leurs deux filles adoptives.

David Hallyday sera "codemandeur" dans cette procédure.

D’après les avocats de Smet, ces dispositions testamentaires "contreviennent manifestement aux exigences du droit français".

Une longue bataille juridique se profile dès lors, la loi française n'autorisant pas à priori le défunt à déshériter ses enfants.

Johnny Hallyday s'était installé dans le courant des années 2000 à Los Angeles, avec Laeticia et leurs filles Jade et Joy. Il était revenu en France suivre son traitement médical, avant de succomber le 6 décembre à son domicile de Marnes-la-Coquette, près de Paris, des suites d'un cancer.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...