Zlatan Ibrahimovic lorgne une carrière d'acteur

Menara.ma / .
06.11.2018
15h56
Partager Version imprimable Commenter (0)
L'international suédois Zlatan Ibrahimovic | Ph: Archives
L'international suédois Zlatan Ibrahimovic
Le Suédois Zlatan Ibrahimovic a révélé mardi son intention de passer au grand écran après sa retraite du terrain, évoquant sa capacité à s’adapter pour incarner un Jason Bourne ou même un James Bond.

Dans des déclarations à la presse suédoise avant la sortie de sa nouvelle autobiographie, sobrement intitulée "Je suis le football", Ibrahomvic (37 ans) n’a pas exclu la possibilité de jouer dans un film d'action et éventuellement le rôle d'antagoniste dans une production.

"Pourquoi pas? Un Jason Bourne, un James Bond. Mais comme vous le dites : pas le bon gars, mais le méchant", a indiqué le jeune homme, connu pour ses sorties médiatiques controversées.

Ibrahimovic, dont le personnage arrogant qu'il représente a donné lieu à de nombreuses parodies, a déjà figuré dans de nombreuses publicités et n'a pas caché son intérêt pour le théâtre, et les mois passés à Los Angeles semblent avoir aiguisé davantage son désir de frapper aux portes d'Hollywood.

"Je sens depuis de nombreuses années que je suis moi-même de plus en plus face à la caméra. Je pourrais en faire plus, par exemple en tant qu'acteur", a-t-il assuré.

"Le bon gars, le méchant - je pourrais tout faire. Je peux m'adapter- je suis comme le caméléon", a-t-il soutenu.

"Il existe diverses offres dans le monde du cinéma. Mais cela doit être vrai. Je ne veux pas être un extra en arrière-plan. Une bonne partie - alors je suis dans l'image", a-t-il néanmoins précisé.

Dans son livre autobiographique, écrit avec le journaliste de football Mats Karlsson, le natif de Malmö revient sur sa carrière de footballeur, y compris sa sortie prématurée à cause d’une blessure lors d’un match de la Ligue Europa 2017.

Mais à 37 ans, il songe déjà à changer de fusil d’épaule : "Je ne sais pas ce que je ressentirai quand ce sera fini. Mais on doit rester occupé. Sinon, on va droit dans le mur. J'ai vu de nombreux exemples de cela chez des footballeurs qui arrêtent de jouer- je ne veux pas en finir là", a-t-il dit.

Commenter

*champ obligatoire

Menara toujours avec vous...