À Casablanca, des taximans transportent gracieusement des malades

À Casablanca, des taximans transportent gracieusement des malades

Des conducteurs de taxis se sont portés volontaires pour transporter gracieusement les malades à la sortie de l'hôpital universitaire d'enfants Abderrahim Harouchi et du CHU Ibn Rochd de Casablanca.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
AR-SA

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri »,sans-serif;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family:Arial;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

Des dizaines de conducteurs de taxis se sont portés volontaires pour transporter gracieusement les malades à la sortie de l'hôpital universitaire d'enfants Abderrahim Harouchi et du CHU Ibn Rochd de Casablanca, rapporte lundi le syndicat national des conducteurs de taxi dans la région Casablanca-Settat, affilié à l'Union marocain du travail (UMT).

Les conducteurs bénévoles ont offert leurs services au profit des personnes malades en les transportant vers leurs destinations finales, sans contrepartie, explique le syndicat, à l'origine de cette action.

Le secrétaire général régional du syndicat Seddik Bouzahra a souligné que les conducteurs sont "parfaitement conscients du calvaire que représente le transport pour les malades, particulièrement aux heures de pointe, c'est-à-dire entre 12h00 et 17h00".

Partant, il a été décidé de faire de cette initiative "une tradition hebdomadaire", a-t-il dit, notant qu'entre 50 et 80 taxis seront disponibles, chaque lundi, aux heures de grand trafic devant les deux centres hospitaliers, dans la perspective de faire augmenter ce nombre à l'avenir.

Selon des images diffusées sur Youtube, des malades semblaient agréablement surpris de ce geste inédit, souhaitant l'extension de cette opération aux autres centres de santé.