5G : Une révolution technologique aux enjeux socio-économiques multiples

5G : Une révolution technologique aux enjeux socio-économiques multiples

La 5G au Maroc constitue une technologie "révolutionnaire incontournable" qui redéfinira les modèles économiques, représentant ainsi des enjeux socio-économiques multiples, a indiqué, jeudi, le Directeur du développement commercial de l'équipementier télécoms chinois ZTE, Charaf Eddine Alaoui.

S’exprimant lors d’un webinaire tenu sous le thème « La 5G, des défis et des enjeux pour le Maroc », M. Alaoui a estimé que la technologie de la 5G, qui apportera un changement radical via la définition de nouveaux modèles économiques, représente un enjeu économique, technologique, social et sécuritaire « énorme » tant pour les opérateurs, pour les entreprises que pour les particuliers.

A cet effet, elle ne peut pas se baser uniquement sur les modèles réglementaires connues à ce jour. Ses nouvelles caractéristiques techniques peuvent compromettre les objectifs réglementaires ou à l’inverse, le grand potentiel de cette nouvelle technologie pourrait être limité par la réglementation, a souligné M. Alaoui, notant qu’aucun effort n’est ménagé pour définir un cadre réglementaire permettant de tirer profit du train de l’innovation promis par cette nouvelle technologie.

« La 5G, qui constitue une rupture technologique, apportera une plus large gamme d’applications avec des exigences fonctionnelles et de performances variables qui bouleverseront le mode de vie des utilisateurs », a, de son côté, fait savoir le Directeur de LTE Magazine et Directeur de la société PTT (Promotion des télécoms et des TICS) Maroc, Ahmed Khaouja.

Le succès de la 5G dépendra de plusieurs prérequis importants, dont le premier est d’assurer une bonne régulation de cette technologie et de tous les aspects qui lui sont associés. De ce fait, plusieurs grands défis sont à relever, a estimé M.Khaouja qui est également expert de l’Union internationale des télécoms, ajoutant qu’il faudra du temps avant que le marché ne comprenne pleinement les obstacles et les possibilités que la 5G apportera.

Plusieurs défis sont à relever à savoir l’adaptation des infrastructures, la formation des ressources humaines requises, la complexité et la fiabilité de la latence, le coût des investissements déployés. « Les améliorations apportées par la 5G ne vont pas sans investissement. La plupart des équipements 5G ne sont pas compatibles avec les infrastructures existantes, de sorte que la modernisation d’un réseau implique la modernisation de ses antennes », a-t-il expliqué.

Pour le Directeur du programme Innovation Lab for Operations (ILO) à l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) à Benguérir, Hafid Griguer, le Maroc dispose d’une place particulière en matière de télécoms en Afrique étant un des marchés les plus dynamique de la région. Le déploiement de la 5G au Maroc contribuera à la transformation digitale et à la révolution économique du pays, a-t-il indiqué. « La 5G représente plusieurs avantages à savoir l’amélioration considérable du débit de connexion. Elle devrait permettre d’obtenir des vitesses de connexion encore plus rapides qu’en 4G. Une autre promesse de la 5G est la réduction du temps de latence. Cette amélioration de la réactivité offre de nouvelles perspectives aux utilisateurs », a fait valoir M. Griguer. Abordant l’aspect de la souveraineté de la data, il a fait remarquer que le déploiement de la 5G, l’accélération et la migration vers le cloud, le développement de l’automatisation et de l’IA ainsi que les besoins croissants en sécurité ont mis en évidence la nécessité de continuer à s’adapter à un cadre technologique de plus en plus prégnant pour les entreprises, notant que la souveraineté des données est aussi un facteur clé ayant une influence sur la compétitivité des entreprises.