Aïd Al Adha : Le secteur de l'élevage confirme sa résilience

Aïd Al Adha : Le secteur de l'élevage confirme sa résilience

Des moutons en vente dans un souk à l'approche de l'Aïd al-Adha/ Crédit: Mohsine Idrissi

Avec une offre de 8 millions de têtes destinées à l'abattage de l’Aïd Al Adha 1443, le secteur agricole national et en particulier sa filière d’élevage ont fait montre une nouvelle fois d’une résilience à toute épreuve et d’une grande capacité à assurer l'équilibre entre l’offre et la demande en matière d’ovins et caprins, en dépit d’un contexte difficile de stress hydrique.

A moins de deux semaines de la célébration de cette fête religieuse de grande portée symbolique pour les Marocains, les derniers chiffres officiels font état de l’identification de 6,6 millions de têtes d’ovins et caprins, destinés à l’abattage de l’Aïd Al Adha, à travers l’ensemble du territoire national.

Cette situation d’offre excédentaire qui rassure sur la stabilité des prix, est attribuable aux mesures d’appui mises en place par le ministère de l’Agriculture en faveur de l’élevage ovin et caprin pour atténuer les effets de la sécheresse, durant la campagne agricole 2021-2022.

Ainsi, la mise en œuvre du programme de réduction de l’impact du déficit pluviométrique lancé sur instructions du Roi a apporté un appui important aux éleveurs, fait savoir la tutelle.

Dans le cadre de ce programme, le soutien s’est décliné à travers des aliments de bétail subventionnés, notamment l’orge et les aliments composés permettant la sauvegarde du cheptel, particulièrement pendant les périodes critiques de soudure, marquées par la dégradation des parcours et la cherté des ressources fourragères.

Grâce à cette batterie de mesures proactives face à des conditions climatiques défavorables, l’effectif du cheptel national est resté stable avec des performances zootechniques ayant enregistré un taux d’agnelage de 90%.

L’identification, un outil efficace pour la gestion du cheptel

Instrument majeur de la traçabilité du cheptel, l’identification des ovins et des caprins destinés à l’abattage de l’Aïd 1443 a été lancée par l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) depuis le 1er avril 2022.

Ainsi, les services vétérinaires de l’ONSSA ont enregistré plus de 242.000 unités d’engraissement d’ovins et caprins destinés à l’Aïd. Ces unités font l’objet de suivi régulier pour les aliments utilisés et l’état sanitaire des animaux, jusqu’au jour de l’Aïd.

Les ovins et caprins sont identifiés, gratuitement, en plaçant des boucles spécifiques Aïd Adha sur les oreilles des animaux, portant un N° de série pour la traçabilité. Seuls les animaux portant la boucle d’identification spécifique « Aïd Al Adha » seront autorisés à accéder aux souks et aux marchés à bestiaux.

Cheptel: un état sanitaire satisfaisant

Grâce aux efforts déployés par l’ONSSA en matière de contrôle et de surveillance sanitaire, l’effectif du cheptel national jouit d’un état sanitaire satisfaisant, ce qui garantit aux Marocains une offre en ovins et caprins conforme aux normes sanitaires les plus exigeantes.

A cet égard, l’Office assure une surveillance sanitaire permanente des animaux d’élevage et leur protection contre les maladies animales contagieuses sur l’ensemble du territoire national. Ce suivi est mené en étroite collaboration avec les vétérinaires, les professionnels de la filière des viandes rouges et les autorités territoriales.

L’ONSSA a intensifié également son dispositif de contrôle portant sur les aliments pour animaux, les médicaments vétérinaires, l’eau d’abreuvement et les fientes de volaille au niveau des élevages.

Ainsi, les services de l’Office ont réalisé plus de 1.900 sorties de contrôle lors desquelles 847 échantillons de viande et 372 prélèvements d’aliments pour animaux et 40 échantillons d’eau d’abreuvement ont été prélevés et analysés.

En outre, l’Office a interdit la circulation des fientes, à partir du 1er juin et ce, jusqu’au 15 juillet 2022, afin de prévenir toute utilisation frauduleuse notamment pour l’engraissement des ovins et des caprins destinés à Aïd Al Adha.

Avec une offre en abondance, un contrôle sanitaire rigoureux et une logistique optimisée, toutes les conditions sont réunies pour que les familles marocaines puissent célébrer cette grande fête religieuse en toute quiétude et sérénité, sans courir le risque d’une quelconque flambée de prix où d’une pénurie de moutons.