Akhannouch dresse le bilan de la stratégie nationale "Halieutis 2020"

Akhannouch dresse le bilan de la stratégie nationale "Halieutis 2020"

La production halieutique nationale s'est élevée à 1,371 million tonnes en 2018, soit 83% de l'objectif fixé par la Stratégie nationale "Halieutis 2020", qui est de 1,66 million tonnes.

L’annonce a été faite, mercredi à Agadir, par le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

Cette production correspond à une croissance annuelle moyenne de 2,3% sur la période 2010-2018, a précisé le ministre dans un point de presse en marge de la 5ème édition du salon Halieutis et dédié notamment à la présentation des principaux indicateurs du secteur et niveaux d'atteinte des principaux objectifs de la stratégie 2020.

La valeur de la production halieutique a atteint 11,6 milliards de dirhams (MMDH), ce qui correspond à une croissance annuelle moyenne de 7,2% sur la période 2010-2018, a fait savoir le ministre, relevant que le produit intérieur brut du secteur (pêche, aquaculture et industrie) a connu une croissance annuelle moyenne de 10% sur la période 2007-2017 pour atteindre en 2017 quelque 17,1 MMDH, soit 78% de l'objectif fixé par "Halieutis 2020" (21,9 MMDH).

S'agissant des exportations des produits de la mer, elles se sont évaluées à 717.158 tonnes au titre de l'année 2017, en hausse de 3,6% par rapport à une année auparavant, a indiqué M. Akhannouch, soulignant que ce volume correspond à une croissance annuelle moyenne de 5% sur la période 2010-2017.

En valeur, ces exportations se sont chiffrées en 2017 à 22 MMDH, en hausse de 3,4% par rapport à 2016, soit 9% des exportations totales du royaume et 45% de ses exportations agroalimentaires en 2017, a noté le ministre, faisant savoir que ce montant représente 74% de l'objectif fixé par "Halieutis 2020".

"Sur la période 2010-2017, la valeur des exportations des produits de la mer a enregistré une croissance annuelle moyenne de 7%", a-t-il ajouté.

Quant aux emplois directs, le ministre a indiqué qu'en 2017, le secteur a généré près de 108.000 emplois en mer et 97.000 autres à terre (industrie de valorisation et aquaculture), faisant état d'atteinte de 84% de l'objectif fixé par "Halieutis 2020" des emplois à terre, qui est de 115.000 emplois.

Le ministre a également présenté les chiffres relatifs à l'activité dans les marchés de gros de poisson, relevant qu'en 2018, un volume de 150.677 tonnes a été écoulé sur ces marchés, ajoutant que celle-ci a enregistré une croissance annuelle moyenne de 15% depuis 2012.

Par ailleurs, le ministre a souligné que la consommation nationale de poisson s'est hissée de 11 kilogrammes par habitant (kg/hab) en 2011 à 13,6 kg/hab en 2014, soit 85% de l'objectif fixé par "Halieutis 2020" (16 kg/hab), notant que ce niveau de consommation est semblable à celui de l'Australie (13,9 Kg/hab en 2017) qui dispose de la troisième plus grande zone de pêche du monde (Zone économique exclusive de 8,1 millions km²).

Les investissements privés dans les unités de valorisation à terre se sont évalués, en 2017, à 589 millions de dirhams, soit le double du niveau de 2016, a indiqué le ministre, ajoutant qu'un montant de 2,6 MMDH a été cumulé sur la période 2010-2017, dont 2,2 MMDH relatifs à de nouveaux agréments.

"La croissance annuelle moyenne des investissements privés est de 13% sur la période 2010-2017", a précisé le ministre, notant que la production des unités de valorisation s'est située à environ 800.000 tonnes en 2017 contre près de 570.000 tonnes en 2010, soit une croissance annuelle moyenne de 5% sur la période 2010-2017.