Al Akhawayn pilote un projet de transformation des huiles de friture en biodiesel carburant

Al Akhawayn pilote un projet de transformation des huiles de friture en biodiesel carburant

DR

L’Université Al Akhawayn (AUI) mène actuellement un projet multidisciplinaire et multidimensionnel de transformation des huiles de friture de la ville d’Ifrane en biodiesel carburant.

Financée par la Région de Fès-Meknès, cette initiative, pilotée par le professeur Abdelghni El Asli, a connu une forte mobilisation des habitants de la ville, dont 200 étudiants et professeurs d’Al Akhawayn, indique un communiqué d’AUI, ajoutant qu’une moyenne de 300 litres d’huiles de friture usagées (HFU) est collectée chaque semaine à partir des différents points de collecte de la ville.

Ces HFU sont ensuite traitées par une unité pilote de transformation en biodiesel développée par les professeurs et étudiants d’AUI.

Cette unité ‘’innovante et respectueuse de l’environnement’’ bénéficie d’un traitement d’eau, d’un mécanisme de récupération de méthanol par distillation, d’un chauffage solaire et d’un automatisme pour le contrôle des opérations. Le déchet principal de la transformation, à savoir le glycérol, est ensuite valorisé et transformé en savon.

Pour ce qui est de l’aspect économique, un business plan a été monté afin d’assurer la pérennité de ce projet régional d’envergure.

Selon l’AUI, tous les livrables du projet sont regroupés pour constituer une plateforme éducative pour l’enseignement à l’environnement en faveur des élèves et étudiants de la ville d’Ifrane et de la région.

Par ailleurs, afin de sensibiliser les habitants d’Ifrane et de les inciter à adhérer à cette initiative visant à préserver leur ville, l’équipe du projet a mis à leur disposition des sacs à provisions et épinglettes. Plusieurs outils de communication ont également été conçus, notamment une application informatique d’échange avec les principaux fournisseurs d’huile de friture usagée.

Il convient de noter que le biodiesel, obtenu à partir des HFU, est un carburant alternatif produit selon une méthodologie durable. Utilisant une source renouvelable comme matière première, ce carburant a un faible taux d’émissions de gaz à effet de serre. Selon les initiateurs du projet, il est également important de souligner que le rejet non approprié des HFU représente un danger pour la santé des citoyens et pour l’environnement.