Bombardier cède ses usines à Spirit pour 275 millions de dollars

Bombardier cède ses usines à Spirit pour 275 millions de dollars

L'usine de Bombardier à Casablanca / DR

Le groupe canadien Bombardier a annoncé, lundi, avoir conclu une entente amendée pour la cession de ses activités d'aérostructures à l'entreprise américaine Spirit AeroSystems, pour 275 millions de dollars au lieu des 500 millions initialement prévus.

Aux termes de cet accord qui prendra effet le 30 octobre, Spirit acquerra les usines de Bombardier à Casablanca, à Belfast (Irlande du Nord) et à Dallas (États-Unis).

La valeur totale de la transaction s’élève à 1,2 milliard de dollars, englobant des passifs de 824 millions, précise Bombardier dans un communiqué.

« L’annonce d’aujourd’hui marque une nouvelle étape vers la réalisation de notre objectif stratégique de repositionner Bombardier comme une entreprise axée sur les avions d’affaires », a déclaré le président et chef de la direction à Bombardier, Éric Martel.

Au cours des dernières semaines, Spirit AeroSystems avait prévenu que cette entente serait automatiquement annulée si certaines conditions n’étaient pas remplies d’ici fin octobre, laissant planer une grande incertitude quant à la conclusion de cette transaction.

L’opération devrait permettre à Bombardier de réduire sa dette qui se chiffre à 9,3 milliards de dollars US en date du 30 juin.