Bruxelles lance le nouveau programme européen Erasmus avec plus de 28 milliards d'euros

Bruxelles lance le nouveau programme européen Erasmus avec plus de 28 milliards d'euros

Crédit photo: Adobe Stock

La Commission européenne a a adopté, jeudi, le premier programme de travail annuel d'Erasmus 2021-2027 doté d'un budget de plus de 28 milliards d'euros.

Le nouveau programme financera des projets de mobilité à des fins d’apprentissage et de coopération transfrontière pour 10 millions d’Européens de tous les âges et de tous horizons. Il aura pour objectif d’être encore plus inclusif et de soutenir les transitions écologique et numérique.

Erasmus+ soutiendra également la résilience des systèmes d’éducation et de formation face à la pandémie.

Pour Margaritis Schinas, vice-président de la Commission chargé de la promotion du mode de vie européen, le nouveau programme Erasmus+, qui s’est affirmé comme l’une des grandes réussites de l’Union européenne, continuera d’offrir des possibilités d’apprentissage à des centaines de milliers d’Européens et de bénéficiaires des pays associés.

Selon la Commission européenne, Erasmus+ demeure un programme unique de par sa taille, sa portée et la reconnaissance mondiale qu’il a acquise, couvrant 33 pays, et étant accessible au reste du monde dans le cadre de ses activités internationales.

Le nouveau programme Erasmus+ offre des possibilités d’études à l’étranger, de stages, d’apprentissages et d’échanges de personnel dans tous les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport. Il s’adresse aux élèves de l’enseignement primaire et secondaire, aux étudiants de l’enseignement supérieur et de formation professionnelle, aux apprenants adultes, aux jeunes participant à un échange, aux animateurs socio-éducatifs et aux entraîneurs sportifs.

Outre le volet «mobilité», qui représente 70 % du budget, le nouveau programme Erasmus+ investit également dans des projets de coopération transfrontière. Ceux-ci peuvent être mis en œuvre entre des établissements d’enseignement supérieur, des écoles, des établissements de formation des enseignants, des centres d’apprentissage pour adultes; des organisations sportives et de jeunesse; des prestataires d’enseignement et de formation professionnels et d’autres acteurs de la sphère de l’apprentissage.