Cancer du sein: Un nouveau traitement augmente les chances de survie

Cancer du sein: Un nouveau traitement augmente les chances de survie

Les femmes atteintes du type de cancer du sein le plus agressif et le plus courant peuvent vivre plus longtemps si elles sont traitées avec un médicament qui cible spécifiquement les cellules du cancer du sein, ont annoncé samedi des chercheurs qui présentaient les résultats d'un nouvel essai clinique international.

Les résultats, présentés lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology à Chicago, ont montré que l’ajout du ribociclib, un inhibiteur du cycle cellulaire, augmentait les taux de survie à 70% après trois ans et demi.

Ce traitement est moins toxique qu’une chimiothérapie traditionnelle car il cible plus spécifiquement les cellules cancéreuses, en les empêchant de se multiplier.

L’essai clinique se base sur plus de 670 cas, concernant uniquement des femmes de moins de 59 ans qui étaient à un stade avancé du cancer, de stade 4, et qui n’avaient pas reçu auparavant de traitement anti-hormonal.

« Ce qui rend l’essai unique, est qu’il était axé sur les femmes plus jeunes qui n’étaient pas ménopausées », a expliqué, dans un communiqué, l’auteure principale de l’étude Dr. Sara Hurvitz, oncologue au Centre de traitement complet du cancer Jonsson de l’UCLA, en Californie.

« Il s’agit de patientes qui reçoivent en général leur diagnostique à un stade plus avancé de leur maladie car nous n’avons pas d’excellents protocoles de détection chez les femmes plus jeunes », a précisé Mme Hurvitz.

La nouvelle étude – qui sera publiée dans le New England Journal of Medicine est significative car elle a révélé que l’association du ribociclib et de l’hormonothérapie augmentait les chances d’un patient de vivre post-diagnostic pendant trois ans et demi.