Casablanca : La police administrative généralisée sur l’ensemble des arrondissements

Casablanca : La police administrative généralisée sur l’ensemble des arrondissements

Des agents de la police administrative communale à Casablanca / DR

La généralisation de la Police Administrative Communale à Casablanca est devenue effective, ce jeudi, en vue d’améliorer les services destinés aux citoyens et aux professionnels, annonce un communiqué de la Société de Développement Local (SDL) Casablanca Prestations.

La commune de la ville a mis en place cette police dans le but d’améliorer la qualité de vie des résidents de la Casablanca, de réhabiliter et moderniser la gestion des infrastructures administratives, d’institutionnaliser les efforts de sensibilisation afin d’influencer de manière positive le comportement des citoyens et de faire respecter la législation régissant le respect des lois et des décisions encadrées par la vie urbaine.

La décision de généralisation de cette police intervient après l’achèvement d’une phase pilote réussie au niveau de cinq arrondissements à Casablanca (Maarif, Sidi Belyout, Anfa, Sidi Othman et Moulay Rachid) et conformément aux résultats de l’étude réalisée pour le compte de la Commune par Casablanca Prestations, SDL en charge du développement, de la gestion, de l’accompagnement, du suivi et de l’évaluation des prestations de service public local.

Toutes les conditions ont été respectées dans le cadre du programme du premier pilier stratégique du développement durable et la qualité de la vie, ajoute le communiqué, relevant que cette généralisation s’appliquera sur l’ensemble des arrondissements et ce, dans trois domaines prioritaires à savoir l’hygiène sanitaire/salubrité et propreté, l’occupation Domaine Public et l’urbanisme.

Pour atteindre ces objectifs, Casablanca Prestations accompagne la Commune dans la supervision du travail des membres et agents de la Police Administrative Communale ainsi que la fourniture des moyens logistiques (voitures, ordinateurs, application mobile de contrôle et supervision sur des tablettes électroniques, uniformes, etc.).

La SDL unifiera également les moyens d’action, (Procès-verbal, rapports avec fiches techniques, badges professionnels…) tout en mettant la motivation de l’élément humain au cœur de ses préoccupations, conclut le communiqué.