Coupe du Trône : Affrontements à la fin du match ASFAR-MAS

Coupe du Trône : Affrontements à la fin du match ASFAR-MAS

Affrontements à la fin du match ASFAR-MAS au complexe Moulay Abdellah de Rabat, le 13 mars 2022.

Le MAS de Fès a battu l’AS FAR par 2 buts à 0, dimanche à Rabat, en match des 16-èmes de finale de la Coupe du Trône de football 2020-2021, poinçonnant ainsi son ticket pour le tour suivant.

Cependant le match a fini sur des débordements notamment entre des ultras et les forces de l’ordre.

Dans un communiqué relayé par la DGSN, les autorités affirment que  les opérations sécuritaires lancées par la préfecture de police de Rabat dans la foulée de ces actes ont permis l’interpellation de 160 individus, dont 90 mineurs, pour leur implication présumée dans le vandalisme lié au sport, le port d’armes blanches, l’ébriété manifeste, le jet de pierres couplé à la dégradation de biens publics et privés, outre l’incendie d’un véhicule.

Suite à ces actes, 85 policiers ont été blessés à différents degrés, dont 63 transférés au Centre hospitalier universitaire Ibn Sina, 14 admis à l’Hôpital des Spécialités et 8 autres à l’hôpital militaire de Rabat, soulignant qu’un staff médical relevant de l’Inspection des services de Santé de la DGSN supervise le suivi de leur hospitalisation et leur assure l’assistance médicale nécessaire.

A ce stade, les services de la DGSN font également état de 18 éléments des forces auxiliaires présentant des blessures, hématomes et ecchymoses, outre 57 supporters blessés qui ont reçu sur place les soins nécessaires de la part des staffs médicaux, alors que les autres blessés ont été transportés aux différents établissements hospitaliers à Rabat, poursuit la même source.

Aussi, des installations et dépendances du stade ont été dégradées et un motocycle incendié, note le communiqué, faisant savoir que 33 véhicules appartenant à la police et à des particuliers, garés à l’extérieur du stade, ont été également endommagés.

L’ensemble des individus interpellés ont été soumis aux procédures de l’enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent pour situer les niveaux et degrés d’implication de chacun d’entre-eux et identifier toutes les personnes impliquées dans la perpétration de ces actes criminels, alors que le visionnage des enregistrements des caméras de surveillance se poursuit pour identifier tout autre individu impliqué », conclut le communiqué.