Déchets : la région Rabat-Salé-Kénitra décroche un appel d'offres français

Déchets : la région Rabat-Salé-Kénitra décroche un appel d'offres français

La région de Rabat-Salé-Kénitra (RSK) a décroché un financement pour son projet d'organisation d’une filière de collecte et de valorisation des déchets en milieu urbain, après avoir soumissionné à l’appel à projets "Villes durables en Afrique" lancé par le ministère français des Affaires étrangères.

Le projet initié en partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, permettra d’expérimenter un système de tri et de collecte des déchets en vue de leur valorisation dans un contexte d’urbanisation croissante des villes au Maroc, indique un communiqué de la région de RSK. Faisant partie du Plan de développement de la région, ce projet sera lancé en février 2020 et sera opérationnel en octobre 2021.

Le financement a été obtenu suite à la soumission par la région de Rabat-Salé-Kénitra et la région Auvergne-Rhône-Alpes à l’appel à projets « Villes durables en Afrique » pour l’année 2019, lancé par le ministère français des Affaires étrangères, en vue de soutenir la coopération décentralisée des Collectivités territoriales françaises (CTF) et ses homologues en Afrique.

L’initiative « Villes durables en Afrique » répond à la mise en œuvre des engagements pris par la France dans le cadre des objectifs du développement durable des Nations unies et de l’accord de Paris sur le climat, comme elle intervient en conformité avec les objectifs du sommet Afrique-France prévu cette année sous le thème des « villes durables ».

Le projet pilote relatif à la collecte et à la valorisation des déchets en milieu urbain vise à réaliser trois objectifs majeurs, à savoir un meilleur équilibre social par la participation, la formation et l’organisation des collecteurs de déchets informels, le développement économique à travers la promotion et le soutien à l’économie circulaire, la préservation de l’environnement grâce à des alternatives durables dans la gestion des déchets solides et la réduction de la consommation industrielle de matières premières par les processus de recyclage.