Deux nouvelles nominations royales

Deux nouvelles nominations royales

Le Roi Mohammed VI a reçu, jeudi au Palais royal à Rabat, Mohamed Bachir Rachdi qu'il a nommé président de l'Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption.

Le Souverain a donné ses hautes orientations au nouveau Président afin d’œuvrer à la mise en œuvre optimale des missions confiées par la Constitution à cette instance nationale, notamment en ce qui concerne la prise d’initiative, la coordination, la supervision de l'exécution et le suivi des politiques de lutte contre la corruption, la contribution à la moralisation de la vie publique, la consécration des principes de bonne gouvernance, de la culture du service public, et de l’intérêt général, ainsi que des valeurs de la citoyenneté responsable.

Le Roi a également souligné la nécessité de la coordination, de la coopération et de la conjugaison des efforts avec les institutions et instances nationales concernées, chacune en ce qui la concerne, pour une mobilisation collective, l’utilisation de tous les mécanismes de sensibilisation et des moyens juridiques dans le but de prévenir et de lutter contre ce fléau dans tous ses manifestations, et l’application des procédures légales et judiciaires à l’encontre des contrevenants.

Le Roi Mohammed VI a également reçu, ce jeudi au Palais royal de Rabat, Mohamed Benalilou qu’il a nommé au poste de Médiateur, indique un autre communiqué du Cabinet royal.

A cette occasion, le Roi a rappelé le rôle de l'Institution de Médiateur, en tant qu'instance nationale indépendante, pour consacrer les droits et lever les injustices, et son rôle particulièrement dans la préservation des droits des citoyens dans leurs relations avec l'administration, ainsi que son action visant à leur rendre justice face à tout abus, dans le cadre de la primauté de la loi et de la consolidation des principes de la justice et de l'équité.

Le Roi a également donné ses orientations au Médiateur pour poursuivre l'action en vue de consolider les acquis réalisés, tout en veillant à la mise en œuvre complète des attributions de cette Institution aussi bien en matière des démarches de médiation et de rapprochement que de proposition des poursuites judiciaires qu’en ce qui concerne la vulgarisation de son rôle et de ses attributions et l’interaction avec les citoyens lésés.

Le Souverain a également appelé l'Institution du Médiateur à poursuivre sa contribution dans la consécration des principes de l'Etat de droit, de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des services publics et la moralisation de la vie publique, ainsi que la publication de recommandations visant à garantir l'égalité des citoyens devant la loi et l'administration et hisser la qualité des prestations fournies par les établissements publics, les services de l'Etat et les collectivités territoriales.