El Jadida: La CGEM réunit les opérateurs autour du modèle entrepreneurial local

El Jadida: La CGEM réunit les opérateurs autour du modèle entrepreneurial local

Plus d'une centaine d'opérateurs économiques ont débattu, jeudi à El Jadida, du climat des affaires dans cette province et des moyens de renforcement de son attractivité économique, en marge de la 12ème édition du Salon du Cheval qui se tient au Parc d'exposition Mohammed VI.

La Journée économique, placée sous le thème « El Jadida: Quel Modèle Entrepreneurial Provincial ? », a été organisée par la CGEM El Jadida-Sidi Bennour et la province d’El Jadida, en partenariat avec l’Association du Salon du Cheval.

Les participants ont échangé autour de l’offre territoriale de la province, du concept du marketing territorial et des besoins des entrepreneurs locaux, sur fond d’une volonté collective des opérateurs d’œuvrer à améliorer le positionnement et la compétitivité de la région pour attirer davantage d’investissements, d’autant que celle-ci dispose d’atouts indéniables, notamment des infrastructures solides, deux zones industrielles, une soixantaine d’unités touristiques et une activité commerciale dynamique, mais aussi grâce à des secteurs agricole et halieutique toujours aussi performants.

L’objectif de cette rencontre est de créer des synergies entre instances publiques et investisseurs privés, de renforcer le partenariat entre les acteurs de l’écosystème entrepreneurial pour la création de richesse et d’opportunités d’emploi, indique, à l’ouverture de cette rencontre, Abdelkrim Mehdi, membre du groupe de la CGEM à la Chambre des conseillers.

« Il faut juste capitaliser sur ce qui est bon et sortir avec des résolutions fermes », souligne pour sa part, Anouar Radi, président de la CGEM El Jadida-Sidi Bennour, estimant que « la crise de confiance qui commence à s’installer entre public et privé n’a aucune raison d’être ».

« Nous devons continuer le travail amorcé afin d’institutionnaliser le dialogue public-privé, renforcer la coordination interministérielle et améliorer l’image du Maroc à l’international, pour trouver des solutions, faciliter la vie de l’entreprise et donner plus de potentiel et de richesses pour de nouveaux investisseurs », a-t-il soutenu.

De son côté, Mounir Zraidi, responsable développement à Maroc-PME, a relevé que 50 à 60 unités ont déjà bénéficié du soutien et des services de ce mécanisme dans la région d’El Jadida-Sidi Bennour, exposant par la même occasion les grandes lignes des programmes initiés pour accompagner et assurer le développement des TPE/PME et autres organismes porteurs d’initiatives.

Il a relevé que Maroc-PME vise à renforcer la compétitivité des écosystèmes et des TPE/PME en actionnant les leviers de performance opérationnels d’investissement et d’accès aux marchés, à promouvoir l’entrepreneuriat à travers le déploiement du statut d’auto-entrepreneur et de TPE/PME ayant un modèle d’affaires structurant et à fort impact.

Pour sa part, le directeur des engagements à la Caisse centrale de garantie (CCG), Abdelali Souadi, a indiqué que dans le cadre du renforcement des dispositifs d’accès des TPME au financement, la CCG a lancé, en février dernier, une nouvelle offre-produits regroupée sous deux ombrelles: la première est destinée à la garantie des crédits d’investissement pour les crédits à moyen et long termes et englobe les produits « Daman Express » pour le financement des TPE et « Daman Istitmar » pour les PME, tandis que la seconde couvre les besoins en fonds de roulement des PME à travers le produit « Damane Atayssir ».

Au terme d’un débat fructueux, le gouverneur de la province d’El Jadida, Mohamed El Guerrouj, a incité les participants à mettre en oeuvre les propositions pertinentes émanant de cette rencontre et à conjuguer les efforts en s’appuyant sur une approche participative efficiente dans leurs rapports avec la section locale de la CGEM.