El Otmani : « Des mesures efficaces pour assurer la continuité de l'apprentissage »

El Otmani : « Des mesures efficaces pour assurer la continuité de l'apprentissage »

Saad Dine El Otmani s'exprimant lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des représentants, le 10 juin 2020 / Crédit photo: MAP

Le Maroc a adopté des mesures efficaces pour préserver le système de l'enseignement en cette période de crise sanitaire consécutive à la pandémie du coronavirus, ce qui a permis d'assurer la continuité de l'apprentissage et la préservation de la santé et la sécurité des apprentis et des cadres éducatifs, a affirmé, jeudi, le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

Ces mesures ont ainsi permis, entre autres, la réussite des examens certifiants, notamment l’examen national du baccalauréat, en plus de l’élaboration d’un plan de gestion pour l’année scolaire 2020-2012 et son lancement en temps prévu, a indiqué M. El Otmani dans son allocution lors de la session extraordinaire sur l’éducation post-Covid, tenue à distance dans le cadre de la réunion internationale 2020 sur l’éducation.

Lors de cette session extraordinaire, organisée par les gouvernements du Ghana, de la Norvège et du Royaume-Uni, le chef du gouvernement a en outre précisé que ces mesures ont été prises grâce à une approche efficace et efficiente tendant à faire face aux conséquences de la pandémie du Covid-19.

Il a également relevé que cette approche a permis au Maroc de « s’adapter rapidement avec cette situation exceptionnelle et de la gérer de la meilleure manière », soulignant que les succès enregistrés par le Royaume dans le domaine de l’éducation a été atteint grâce à la mobilisation des différents cadres éducatifs et administratifs, des élèves et des familles.

« Au Maroc, nous considérons que cette pandémie, malgré sa brutalité, constitue une occasion pour relever la cadence des réformes stratégiques de l’école, après l’approbation d’une loi cadre, permettant d’assurer une éducation de qualité et d’équité, qui intègre les différentes tranches de la société, notamment les catégories vulnérables et la fille rurale, avec la mobilisation des ressources humaines et financières nécessaires, avec une augmentation estimée à 8% annuellement », a-t-il dit.

Saluant les conclusions des groupes de travail de l’organisation, M. El Otmani a conclu que la réalisation des objectifs escomptés nécessite notamment la coordination et l’harmonisation pour une mise en œuvre optimale du 4ème Objectif du développement durable (ODD), le choix des meilleures expériences et leur adaptation aux exigences des réalités de chaque État et l’amélioration du mécanisme de la coopération internationale.