Halilhodžić : "Le match contre les Comores peut être un piège"

Halilhodžić : "Le match contre les Comores peut être un piège"

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodžić.

Quoique les pronostics donnent le Maroc avantageux face aux Iles Comores, cette rencontre pourrait, à bien des égards, être un piège, en cas de sous-estimation de l'adversaire, a affirmé, jeudi à Yaoundé, le sélectionneur national Vahid Halilhodžić.

En conférence de presse d’avant-match contre les Cœlacanthes, le sélectionneur national a souligné qu’il ne faut en aucun cas sous-estimer cette sélection comorienne, qui a une belle possession de balle, crée des automatismes et fait montre d’un jeu collectif remarquable.

« Nous avons récemment disputé deux matchs contre cette même équipe et pendant les deux rencontres, les choses étaient loin d’être faciles pour nous », a-t-il mis en garde.

« Quoiqu’il paraisse facile sur la papier, le match face aux Îles Comores pourrait être un piège pour nous », a-t-il encore enchaîné.

Cependant, Vahid Halilhodžić a affirmé que si le Maroc aborde cette confrontation avec la même détermination et la même discipline, les choses seront moins difficiles et la victoire sera plus proche.

Il a, dans ce sens, mis en avant la victoire d’entrée contre une grande sélection comme le Ghana, qui a boosté la confiance des joueurs, ajoutant que l’ambiance est désormais excellente et qu’un bon état d’esprit règne au sein de l’équipe.

S’agissant des blessures, le franco-bosniaque a indiqué que l’équipe en souffre toujours, que ce soit celles liées aux pépins physiques que celles à la Covid-19.

« On souffre toujours de blessures et de la Covid-19. Savoir gérer ces choses fait aussi partie du jeu », a-t-il expliqué, notant qu’avec le retour des blessés surtout en attaque l’équipe sera encore plus efficace.

Au premier match, « nous avions trouvé une composition qui exige de chaque joueur une tâche aussi bien défensive qu’offensive », a conclu Vahid Halilhodžić.

Pour sa part, le portier Yassine Bounou, l’un des protagonistes de la première journée a indiqué que la victoire contre le Ghana est la meilleure manière d’entamer une telle compétition.

« Désormais, nous sommes focalisés sur le deuxième match et nous sommes prêts physiquement et mentalement », a-t-il rassuré.

Sur sa parade magistrale, le Sévillan a fait savoir qu’il essaie toujours d’aider l’équipe et ce sauvetage n’est que le fruit du travail dur et de l’amour de la Patrie.

« Pour donner un bon résultat, il faut qu’on montre toujours notre meilleure version. Et on est prêts pour ça », a-t-il dit.